Alors que la révolution du Big Data est engagée, voici les 3 business models dominants associés à la donnée qui émergent aujourd'hui.

Nous avons évoqué sur un précédant article (lire « La révolution des 6 couches des nouvelles architectures tournées vers la donnée ») l'émergence d'un nouveau modèle d'architecture tournée vers la donnée. Cependant, cela n'est rendu possible que parce que la révolution de la donnée s'accompagne de nouveaux business models destinés à apporter de la valeur aux organisations.

Cette démarche est déjà sensible dans certaines industries, comme les services financiers - nous pouvons également citer le marketing ou la supply chain - qui s'appuient sur le Big Data pour créer de nouveaux modèles économiques. Des projets qui couplent des capacités massives de traitement avec des capacités de grossir rapidement, tout en offrant des opportunités de réduire les coût.

Les 3 business models dominants

  • La donnée apporte un avantage compétitif

C'est une évidence, la donnée peut être utilisée par les organisation pour créer un avantage compétitif. Généralement sans changer les fonctions et processus au coeur des organisations, elle permet d'apporter des avantages face au marché.

  • La donnée améliore les produits et services existants

Placer la donnée et son traitement au coeur des offres existantes est un vecteur de différenciation sur le marché. Elle n'apporte pas obligatoirement un avantage compétitif, en revanche, elle aide à identifier et différencier les capacités et compétences de l'entreprise.

  • La donnée est un produit

Transformer la donnée en Actif de l'entreprise qui peut être commercialisé. Soit directement, soit placée dans un produit en tant que composant, ou encore monétisée comme le font les gestionnaires de bases de données, mais avec la pertinence de la maitrise des couches analytiques, la donnée apporte un avantage compétitif.

Du Big Data à la transformation

Toutes ces approches de changement de business models ont en commun de rendre le Big Data et les analytiques immersifs et d'accompagner voire d'accélérer la transformation digital des organisations. C'est pourquoi les entreprises expérimentent les approches Big Data afin de capturer l'incroyable potentiel des données.

Mais pour cela encore faut-il penser la donnée comme la base, dans le sens de fondation, sur laquelle construire les nouveaux modèles économiques. A cette condition, la donnée peut être vue comme un actif, c'est à dire un atout pour l'entreprise.

AUCUN COMMENTAIRE