Pour endiguer l’épidémie du covid-19, les autorités recommandent fortement de travailler à distance et de limiter les déplacements. En réponse à la crise, certains acteurs de la Tech se mobilisent en proposant la gratuité de leurs produits pour gagner la bataille contre le coronavirus.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. La propagation du Covid-19 contraint le gouvernement à passer au stade 3 de la lutte contre l’épidémie. Le 12 mars dernier, le président de la République a demandé aux Français de limiter leurs déplacements et conseillé « fortement » le travail à distance. Ce sont des dizaines de millions de salariés qui seront potentiellement contraints à rester chez eux. Les facilités administratives mises en place par le gouvernement et les craintes des entreprises, ainsi que la fermeture des établissements du 1er et du 2d degré, font du télétravail la seule alternative pour maintenir l’activité économique, un tant soit peu.

Dans un contexte aussi exceptionnel, certaines entreprises de la Tech française ont voulu apporter leur contribution à la lutte. Nous avons ainsi reçu plusieurs communiqués de presse annonçant des initiatives, comme la gratuité des services et des applications, pour aider les entreprises qui en ont besoin à passer ce cap. D’autres initiatives verront sans doute le jour dans les prochaines semaines et nous ne manquerons pas de vous en faire part. Itsocial.fr entend ainsi apporter sa contribution à la mobilisation générale, en transmettant les initiatives des acteurs engagés en faveur de la continuité de l’activité économique dans notre pays.

image001

Des solutions de télétravail gracieusement mises à disposition

Systancia, l’éditeur français de logiciels de virtualisation des postes de travail et des applications, et de sécurité des accès externes, propose gratuitement sa plateforme de télétravail, Systancia Gate, hébergée par OVHcloud. Ce service d’accès réseau privé en mode SaaS est disponible gratuitement pendant 3 mois depuis le 13 mars dernier. Pour la sécurité, Systancia Gate est certifié par l’ANSSI et l’offre sera extensible par périodes d’un mois, en fonction de la durée de la pandémie. Originaire de Mulhouse, la ville méchamment frappée par le virus, Systancia a été durement impactée par l’épidémie.

De son côté, Avaya, l’éditeur de solutions de communications et la collaboration, a annoncé le 10 mars qu’il fournira gratuitement son logiciel de collaboration Avaya Spaces aux établissements d’enseignement, y compris les collèges et les universités, ainsi qu’aux organisations à but non lucratif qualifiées du monde entier. « Depuis janvier, Avaya a constaté une augmentation de 200 % du trafic de collaboration vidéo sur sa plateforme », peut-on lire dans le communiqué de presse.

image002

Avaya Spaces propose aux utilisateurs un ensemble complet de fonctions qui intègrent les réunions web et la collaboration et permet aux utilisateurs de créer des espaces de travail dans le cloud pour envoyer des messages, se réunir, partager du contenu et gérer des tâches à partir d’un navigateur ou d’un appareil mobile. Elle permet également de réaliser des conférences vocales et vidéo pouvant accueillir jusqu’à 200 participants.

La société DuneAdviser, met à la disposition des entreprises des licences gratuites, valables pendant six mois, « afin de faciliter la mise en place rapide du télétravail en cas de besoin ». Cette démarche a déjà été engagée il y a quelques jours, auprès des clients de Dune Gestion, afin de faciliter leur travail dans cette période difficile. DuneAdviser « permettra aux collaborateurs de travailler de chez eux, afin de limiter les expositions au Covid-19, et sans perturber l’activité de l’entreprise. Une équipe se tient à la disposition des chefs d’entreprises pour les aider », annonce le communiqué.

Telehouse, le prestataire d’hébergement, entend lutter contre les contaminations au sein de ses datacenters. Il instaure la gratuité des interventions sur les équipements informatiques à distance. « Véritables carrefours de l’information, et colonne vertébrale des réseaux, les datacenters permettent aux professionnels de santé de rester en contact avec les solutions de télémédecine, aux écoles et universités de rester en contact avec les élèves via des classes virtuelles et l’apprentissage en ligne, et aux gouvernements de rester en contact avec leurs citoyens grâce aux dernières directives et ressources mises à disposition en ligne », explique l’hébergeur.

E-santé : des outils de téléconsultation gratuits pour les professionnels

Pour répondre aux mesures de restriction de déplacement des personnes âgées, Rofim, la startup médicale, a décidé de mettre gratuitement à la disposition des établissements pour personnes âgées, sa plateforme de téléconsultation assistée et de téléexpertise médicale, « 100 % sécurisée et protectrice des données des professionnels de santé et des patients, pendant la période du Plan Bleu, pour tous les EHPAD de France souhaitant s’équiper au plus vite ». Un numéro vert, le 0800 94 77 53, à destination de tous les établissements (direction et médecins coordonnateurs) a été mis en place.

CompuGroup Medical, un autre acteur de la e-santé à destination des professionnels de santé libéraux, a décidé de proposer à tous les médecins, en France comme en Europe, de bénéficier gratuitement pendant toute la durée de l’épidémie, de sa solution de téléconsultation Clickdoc.

Pour bénéficier de ce service, il suffit au praticien de s’inscrire sur le site web www.cgm.com/fr. Il pourra ensuite envoyer par email ou sms des accès temporaires à ses patients pour assurer des consultations à distance. Les patients peuvent se connecter depuis n’importe quel équipement (ordinateur, tablette, mobile) via le site web CLICKDOC téléconsultation. La hotline CLICKDOC sera également ouverte à tous.

Sources : diverses
PARTAGER
Photo du profil de Mourad Krim
Journaliste, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE