Le smartphone restera l’appareil grand public dominant au cours de la nouvelle décennie, mais l’arrivée de la 5G ne provoquera pas une ruée générale sur les appareils compatibles avec la 5G, selon une nouvelle étude de GSMA Intelligence.

En dépit tous les éloges et la litanie des avantages tressée à la 5 G, aussi bien pour les opérateurs, les fournisseurs de services que pour les utilisateurs, l’adoption de l’ultime technologie de radiotélécommunications ne semble pas faire partie des priorités des consommateurs dans les marchés dits mâtures, États-Unis et Europe en tête. C’est le résultat d’une enquête réalisée par la GSMA, l’association internationale qui regroupe les acteurs de l’écosystème de la téléphonie mobile : opérateurs, fabricants, éditeurs de logiciels…

Pourtant, ce sont les pays où la possession de téléphones mobiles est la plus élevée au monde. Le taux de possession de smartphones chez les adultes dans la plupart des pays à revenu élevé et intermédiaire est de 85 à 95 %. « Cependant, seulement 30 à 40 % des répondants à l’enquête dans des marchés importants comme les États-Unis, l’Europe et l’Australie ont déclaré que l’arrivée de la 5G est susceptible d’entraîner une mise à niveau de leurs smartphones à court terme ».

graph

Les consommateurs chinois à peine plus enthousiastes

Certes, les utilisateurs attendent certainement de voir ce qu’offrira ce nouvel incrément technologique pour se décider. De plus, l’attentisme des utilisateurs semble faire écho à l’attentisme des acteurs du marché, fabricants de smartphones en tête. Contrairement à Samsung et d’autres fabricants, Apple n’a pas jugé nécessaire d’implémenter une puce 5G dans ces iPhone 11 et 11 pro. Selon les dernières estimations d’Ericsson, la technologie 5G ne décollera pas vraiment avant 2021 ou 2022.

En revanche, les consommateurs des marchés comme la Chine et la Corée du Sud semblent un peu plus intéressés, mais pas tant que cela, car près de 50 % des consommateurs chinois seulement disent qu’ils achèteront un téléphone 5G dès qu’il sera disponible.

« L’écosystème des terminaux [entendre par là des smartphones, tablettes, IoT et wearables, NDLR] sera essentiel pour façonner la trajectoire de l’adoption de la 5G », a déclaré Peter Jarich, chef de GSMA Intelligence. « Cependant, c’est une erreur de croire que les consommateurs de tous les marchés considéreront les mises à niveau 5G de la même manière. Les opérateurs et les fabricants d’appareils devront comprendre la demande des consommateurs à un niveau granulaire s’ils espèrent tirer le meilleur parti de l’opportunité 5G », ajoute-t-il.

Sources : GSMA Intelligence

PARTAGER
Photo du profil de Mourad Krim
Journaliste, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE