Contrairement à ses prévisions d’origine, le géant chinois des smartphones et des objets connectés Xiaomi vient d’effectuer son dépôt de dossier d’introduction à la Bourse de Hong-Kong. L’entreprise fondée et dirigée par Lei Jun, compte lever un fonds de 10 milliards de dollars en ventes d’actions. Cette opération va permettre à Xiaomi de monter sa valeur à 100 milliards de dollars. Elle sera alors la plus grande IPO tech depuis 2014 après Alibaba.

Après deux années difficies, de 2014 à 2016, Xiaomi a remonté la pente et a fini 4ème mondial dans le classement des smartphones du quatrième trimestre. Selon les analyses de Gartner, la firme chinoise a vendu près de 28 millions de smartphones, soit 6.9% du marché mondial, dominé par Samsung (18.2%) et Apple (17.9%). Une augmentation des ventes de 79% a permis à Xiaomi d’atteindre cette place dans le classement.

Xiaomi et sa politique de la qualité à bas prix commence à investir un peu plus en dehors du territoire chinois, où elle effectue pour le moment la majeure partie de ses ventes. En dehors des smartphones, la marque chinoise vend également une grande diversité de produits : des bracelets connectés sport et fitness, des cuiseurs de riz connectés, des purificateurs d’air et d’eau. Elle met en vente également des vélos électriques pliables, des trottinettes connectées ainsi que des valises connectées.

Mais, bien que Xiaomi connaisse de plus en plus de succès, il ne faut pas oublier que son modèle économique, identique à celui d’Amazon, n'est pas encore satisfaisant. En 2017, la firme chinoise a connu une perte importante de 5.7 milliards d’euros pour un faible bénéfice de 470 millions d'euros en 2016. Sa stratégie commerciale visant à plus de croissance que de profit la pousse à vendre ses smartphones à des prix relativement bas par rapport à la concurrence.

#Xiaomi va lever 10 milliards de dollars en ventes d’actions Click to Tweet
À lire aussi Xiaomi : arrivée en France prévue pour le 22 mai

AUCUN COMMENTAIRE