L’application française Jow a réalisé une nouvelle levée de fonds, totalisant 7 millions de dollars. L’opération a été dirigée par Stride.VC et a vu la participation de Caterina Fake et Jyri Engeström de Yes VC, la fondatrice et PDG de Zola Shan-Lyn Ma. Etaient également présents les principaux financeurs du déploiement mondial de Jow, DST et eVentures. Jow est une application assez récente qui a vu le jour en 2018. Actuellement, elle est utilisée par les plus grosses entreprises de détail en alimentation en France, comme Monoprix, Carrefour, Auchan, Chronodrive et E. Leclerc. Cette application est principalement utilisée pour les commandes en ligne de produits alimentaires. En une minute, l’utilisateur peut commander les articles alimentaires dont il aura besoin pour une semaine. Pour cela, l’application propose des recettes à réaliser chez soi. Une fois que l’utilisateur en a choisi une, Jow sélectionne automatiquement les produits correspondants, en tenant compte des appareils électroménagers que l’individu utilise au quotidien. A priori, Jow est une véritable alternative aux kits de recettes proposés par Blue Apron et HelloFresh, tout en se démarquant des formules de plats à emporter de Uber Eats et Deliveroo. Selon le PDG de Jow, Jacques-Edouard Sabatier, la commande réalisée sur l’application ne prend qu’une minute, 40 fois moins que le temps nécessaire pour l’utilisateur sur d’autres applications concurrentes. De plus, Jow peut aider à choisir la bonne quantité de nourriture à acheter pour éviter le gaspillage. L’application n’est pas uniquement destinée aux produits alimentaires basés sur des recettes. 25 % de ses commandes sont représentés par des produits non alimentaires.

iphone-demo

La startup Jow est basée à Paris et à New York. Elle fonde ses revenus sur ses affiliations avec les magasins, étant donné que l’application est totalement gratuite. Pour ses activités, l’entreprise prend peu de risque, car elle se base sur les capacités de chaque supermarché. Son dirigeant Jacques-Edouard Sabatier explique que le service de Jow se base sur la personnalisation de l’expérience client, de la même façon que pour la musique et la vidéo. L’application se comporte comme un moteur de recommandation qui se focalise sur la nourriture. La société estime également avoir créé une expérience qui se base sur le mobile afin d’offrir une expérience aussi rapide que fluide. 90 % de ses clients sont des utilisateurs de smartphone.

À lire aussi Les applications « Maps » et « Weather » d’Apple incluent désormais la Crimée dans le territoire russe

AUCUN COMMENTAIRE