C’est un fait qui a été rapporté depuis quelques années dans la presse. Google connaît des différends fiscaux majeurs avec la France. Cette dernière a reproché au géant technologique d’omission de déclaration d’impôts pour ses activités sur son territoire. Suite à un rendu du Tribunal français, l’entreprise est sommée de payer une amende de 550 millions de dollars, en plus du paiement d’arriérés fiscaux de 465 autres millions de dollars. Google a déclaré que ces montants correspondent, effectivement, à ses résultats financiers. Elle émet, en parallèle, son souhait de l’établissement d’un système fiscal universel clair pour éviter pareille situation.

Google n’est pas à sa première affaire de ce genre. Le géant américain s’est également vu infliger une amende de 170 millions de dollars par l’agence américaine Federal Trade Commission en lien à des cas de violations de la réglementation de la protection de données numériques des mineurs sur YouTube. La France, et l’Union européenne dans une moindre mesure, est actuellement le pays qui pratique la position la plus ferme vis-à-vis des géants comme Google et Facebook. L’adoption de la taxe GAFA qui concerne particulièrement ces entreprises technologiques en est la principale illustration. Cette dernière a été vivement critiquée par les responsables de commerce outre-Atlantique.

#Google va payer près d’un milliard d’euros de #taxes et d’amendes à la France Click to Tweet
À lire aussi 50 procureurs généraux américains vont lancer une enquête antitrust sur Google

AUCUN COMMENTAIRE