D’après le Wall Street, Facebook envisagerait de vendre l’accès à nos données à de grandes entreprises. Cette annonce fait suite à la découverte de documents judiciaires mal rédigés qui stipulent que Facebook a déjà projeté de facturer des entreprises pour l’accès aux données des utilisateurs. Ce document comprend des courriers électroniques ainsi que des notes de service internes de Facebook de 2012 à 2014. Les paperasses incluent également une liste blanche comprenant les noms des entreprises qui pourraient bénéficier de l’accès aux données des utilisateurs.

Auparavant, Facebook n’a pas facturé la consultation de données aux entreprises. Par contre, la firme aurait négocié un accord de liste blanche avec Amazon en 2013. Cette information a été confirmée par le courrier d’un employé de la firme qui conseille de ne pas permettre l’accès aux données à Amazon tant que celui-ci n’accepte de payer. Toujours pendant la même année, des transactions similaires auraient été réalisées auprès de grandes entreprises comme la Banque Royale du Canada, Nissan, Lyft, Airbnb, Netflix et Chrysler/Fiat. Face à cette attitude de Facebook, les utilisateurs sont actuellement sceptiques concernant la protection et la confidentialité de leurs données personnelles.

#Facebook projetterait de vendre l’accès à nos #données Click to Tweet
À lire aussi Le gouvernement américain cible Facebook MessengerFake News : le Sénat français convoque Mark Zuckerberg, le patron de Facebook

AUCUN COMMENTAIRE