Dernièrement, Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a affirmé que son entreprise renforcera sa lutte contre les pays qui s’opposaient à sa nouvelle priorité accordée à la confidentialité des données. Cette situation pourrait provoquer l’interdiction de Facebook en Chine. Toutefois, le réseau social espère également revendiquer une position de force morale face à ses concurrents comme Apple. Mark Zuckerberg a souligné que sa firme est actuellement en train de créer des centres de données pour le stockage des données sensibles des utilisateurs. Par contre, cette initiative pourrait signifier que les données ne devraient pas être stockées dans certains pays. Le PDG de Facebook a aussi déclaré que depuis son expansion dans le monde entier, la firme a choisi de ne pas installer des centres de données dans les pays qui ont des antécédents de violation de la confidentialité et de la liberté d’expression, dont la Chine.

Depuis 2017, la loi chinoise exige que les données des utilisateurs sur ses frontières soient stockées dans le pays. Cette circonstance a poussé Apple à travailler en collaboration avec China Telecom pour le stockage de données des propriétaires d’iPhone dans leurs serveurs. D’après le PDG de Facebook, Apple fait partie des entreprises qui stockent les données personnelles des utilisateurs dans des emplacements douteux, car l’iPhone connait un succès planétaire.

#Facebook demande à #Apple de ne pas stocker leurs #données dans certains pays comme la #Chine Click to Tweet
À lire aussi FaceCoin, la nouvelle cryptomonnaie de Facebook

AUCUN COMMENTAIRE