Cette semaine, les législateurs européens ont voté de nouvelles règles visant à rendre les marchés en ligne plus équitables. Cette initiative entre dans le cadre de la lutte contre les pratiques déloyales qui étouffent la concurrence des plateformes en ligne et des magasins d’applications. Les autorités européennes tenteront d’améliorer le domaine de l’e-commerce en favorisant l’équité et la transparence entre les différentes plateformes. Les nouvelles règles s’appliqueront surtout au niveau des moteurs de recherche, des sites de commerce tels qu’Amazon Marketplace et eBay, des magasins d’applications comme Google Play et App Store ainsi qu’auprès des réseaux sociaux.

Une fois ces nouvelles règles opérationnelles, les entreprises devraient dévoiler leurs stratégies commerciales. Les informations concernant le classement des recherches ainsi que les traitements préférentiels des produits doivent être communiquées. Pour un meilleur suivi des activités du commerce en ligne, les autorités européennes mettront en place des services internes pour le traitement des plaintes des fournisseurs concernant les pratiques déloyales. Ils vont également créer un observatoire européen de l’économie de la plate-forme en ligne dédié à la surveillance de la concurrence. Malgré cette initiative de l’UE, Barry Lynn, le directeur exécutif de l’Open Markets Institute a déclaré que les géants de l’internet comme Google, Amazon et Facebook manipulaient les interactions entre les vendeurs et les acheteurs pour les exploiter pour leur propre intérêt. Selon lui, la concurrence déloyale sera évitée si le comité européen interdisait les prix discriminatoires, les politiques d’utilisations des données, les partages d’informations ainsi que les autres formes de traitements préférentiels.

Le comité européen mettra en place de nouvelles règles pour améliorer le commerce en ligne Click to Tweet
À lire aussi Les clés d’une souveraineté européenne dans un océan numérique

AUCUN COMMENTAIRE