La semaine dernière, Qualcomm a remporté une victoire légale contre Apple devant le Tribunal fédéral de San Diego. Le jury avait décidé qu’Apple devrait payer 31 millions de dollars à Qualcomm pour violation de trois de ses brevets. L’année dernière, le fabricant de puces Qualcomm avait déposé une plainte contre Apple. Ce dernier avait utilisé le brevet qui permet d’améliorer l’autonomie des téléphones mobiles. Qualcomm a décidé de réclamer des redevances de brevets non payés qui peuvent atteindre 1,41 dollar par iPhone ayant violé les brevets. Avec une valeur de 886 milliards de dollars, le groupe Apple est actuellement la deuxième plus grande entreprise américaine après Microsoft Corp. L’amende de 31 millions de dollars ne sera pas très conséquente. Toutefois, cette initiative a permis à Qualcomm de régler une affaire vieille de plus de 2 ans.

Don Rosenberg, l’avocat général de Qualcomm, a indiqué dans un communiqué que les technologies inventées par sa firme et d’autres entreprises ont permis à Apple d’entrer sur le marché et de remporter un succès rapide. Il a également rajouté que sa société était satisfaite du fait que les tribunaux du monde entier rejettent la stratégie d’Apple qui consiste à ne pas payer l’utilisation de ses propriétés intellectuelles. En réponse à cette situation, Apple a publié un communiqué qui affirme que la campagne en cours concernant les actions de contrefaçon des brevets de Qualcomm n’est rien de plus qu’une tentative visant à détourner l’attention des problèmes plus vastes auxquels ils sont confrontés lors d’enquêtes sur les pratiques commerciales.

#Apple payera une amende de 31 millions de dollars à #Qualcomm Click to Tweet
À lire aussi Apple payera une amende de 31 millions de dollars à Qualcomm

AUCUN COMMENTAIRE