En marge de l'intérim qui revient en force, et longtemps après que cette pratique ait été adoptée par les entreprises anglo-saxonnes, le management de transition se développe en France, sous l'impulsion des DAF pour leurs projets de transformation digitale.

Manager intérimaire expérimenté, tel pourrait être la définition de ces cadres au profil atypique qui rejoignent temporairement les entreprises pour les accompagner, généralement en cas de crise grave. S'il est courant dans les pays anglo-saxons de faire appel à ces profils professionnels qui affichent de très fortes compétences, la pratique l'est beaucoup moins en France, où on les associe généralement aux restructurations.

Des cadres dirigeants expérimentés

Les professionnels opérationnels et expérimentés sont pourtant de plus en plus demandés aujourd'hui, aidés par la crise économique. Mais avec la transformation digitale des organisations et son lot de projets, ce phénomène pourrait bien s'amplifier. Et le marché est en pleine croissance.

C'est ainsi qu'un Directeur financier sur deux (48%) déclare avoir l'intention de travailler avec des managers de transition pour la gestion de projets. Et qu'à l'opposé seulement 18 % d'entre eux déclarent ne pas souhaiter travailler avec eux.

Pourquoi recruter un manager de transition ?

La fonction répond à la demande ponctuelle et temporaire de fortes compétences opérationnelles et managériales. C'est ainsi que leur recrutement s'exerce principalement dans quatre domaines :

  • 29% - Pour garantir la continuité de l’entreprise
  • 24% - Pour la transformation de l’entreprise
  • 14% - Pour la gestion du changement
  • 13% - Pour un remplacement ou d’une extension dans le management et la direction

Quels critères de réussite du manager de transition ?

Plusieurs expressions qualifient le manager de transition. Dirigeant expérimenté disposant d'une expertise de pointe, et capable d'argumenter ses prises de décisions, il doit être flexible et compétant, et concentré à 100 % sur les problématiques de l'entreprise. Pour justifier de leur coût, les DAF et leurs entreprises en attendent :

  • 77 % - D'être rentables
  • 75 % - D'être efficaces
  • 24 % - Une hausse du chiffre d'affaires
  • 18 % - Une période de rodage des salariés réduites
  • 13 % - Une implication continue et une approche pratique fructueuse

Le management de transition est une double opportunité : pour l'entreprise de recruter un cadre compétant sur une période réduite ; pour le cadre d'exercer une activité indépendante mais sans risque de s'ennuyer sur un poste fixe. La fonction et les missions devraient se développer dans les années à venir.

Source : enquête exclusive de Robert Half réalisée auprès de DAF français sur les perspectives d’intégration des managers de transition au sein de leur structure Image d'entête 65725119 @ iStock jack191

AUCUN COMMENTAIRE