Une étude de PWC indique que l'intelligence artificielle est susceptible de changer la donne. L'IA pourrait contribuer jusqu'à 15,7 milliards de dollars à l'économie mondiale en 2030, soit plus que la production actuelle de la Chine et de l'Inde réunies. Bien que certains marchés, secteurs et entreprises soient plus avancés que d'autres, l'IA en est encore à un stade très précoce de développement dans l'ensemble.

Les analystes de PWC croient au fort potentiel de l’IA. Ils estiment qu’elle peut booster le PIB de l'économie mondiale. Qu'il s'agisse des assistants personnels de nos smartphones, du profilage, de la personnalisation ou de la cybersécurité, l'IA touche presque tous les aspects de notre vie. Et ce n'est que le début selon PWC.

La croissance du PIB serait favorisée par une amélioration de la productivité grâce aux technologies d'IA et à l’automatisation de certaines tâches et fonctions.

À court terme, l'IA devrait être exploitée afin d'automatiser les tâches routinières. Cela permettrait d’accroître les capacités des collaborateurs en leur permettant de se concentrer sur des tâches plus stimulantes et à plus forte valeur ajoutée.

Selon PWC, les secteurs à forte intensité de capital tels que l'industrie manufacturière et les transports sont susceptibles de réaliser les gains de productivité les plus importants grâce à l'IA, étant donné que nombre de leurs processus opérationnels sont très sensibles à l'automatisation.

IA rapport PWC

Selon cette étude, 45 % des gains économiques totaux d'ici 2030 proviendront de l'amélioration des produits, ce qui stimulera la demande des consommateurs. Les analystes de PWC indiquent que l'intelligence artificielle entraînera une plus grande variété de produits (qui pourront être personnalisés), une attractivité et une accessibilité accrues au fil du temps.

Les gains économiques les plus importants de l'IA se situeront en Chine (26 % d'augmentation du PIB en 2030) et en Amérique du nord (14,5 % d'augmentation), ce qui équivaut à un total de 10,7 milliards de dollars et représente presque 70 % de l'impact économique mondial.

Pour PWC, l'intelligence artificielle dispose d’un fort potentiel de disruption. L’IA pourrait modifier différents marchés par la création de nouveaux services innovants et de modèles économiques « originaux ». « Avec l'éruption de l'IA, certains des leaders du marché dans dix, voire cinq ans, pourraient être des entreprises dont vous n'avez jamais entendu parler », préviennent les analystes de ce cabinet.

Pour s’en sortir, les organisations et leaders actuels devraient se poser quatre questions clés selon PWC :

  • Dans quelle mesure votre business modèle est-il vulnérable aux perturbations engendrées par l'IA ?
  • Quand le changement arrivera-t-il ?
  • Y a-t-il des ouvertures qui changent la donne dans votre marché et, le cas échéant, comment pouvez-vous en profiter ?
  • Comment pouvez-vous instaurer la confiance et la transparence dans vos plates-formes et applications d’IA et renforcer la créativité, la collaboration et la prise de décision au sein de votre organisation ?

Les environnements professionnels ne seront pas les mêmes dans quelques années. Les leaders d’aujourd’hui auront peut-être disparu ou auront vu leur hégémonie atténuée par de nouveaux acteurs. La souveraineté économique aura peut-être changé de camp.

Mais, quels que soient les bouleversements à venir, des investissements stratégiques dans différents types de technologies d'IA sont nécessaires dès aujourd’hui.

Source : PWC

AUCUN COMMENTAIRE