« D'ici 2021, 90 % des mises en œuvre actuelles des plateformes Blockchain d'entreprise devront être remplacées dans un délai de 18 mois pour rester compétitifs, sécurisés et éviter l'obsolescence » prédit le Gartner. La faute à un écosystème émergent immature et à une communication équivoque de ses acteurs.

Dans le concert de louanges tressées à la technologie Blockchain (et dans ces colonnes nous y avons participé aussi), une voix discordante se fait soudain entendre. Le cabinet Gartner met en garde contre les incohérences d’un marché émergeant. Sans remettre en cause la validité de la technologie en elle-même, le Gartner met en garde contre les incohérences d’un écosystème qui n’a pas encore atteint la maturité nécessaire. « Le marché fragmenté des plateformes blockchain rend les choix technologiques difficiles pour les décideurs », remarque le rapport d’emblée.

La technologie étant jeune, l’écosystème de la Blockchain offre un paysage fragmenté, d’où des produits qui ne répondent pas toujours aux besoins des entreprises, ce qui rend les choix technologiques confus. « Les plateformes Blockchain sont des plateformes émergentes et, à l'heure actuelle, il est presque impossible de les distinguer, dans certains cas, des plateformes de base », explique Adrian Lee, directeur de recherche senior chez Gartner.

Des attentes irréalistes lors de l’évaluation de la Blockchain

Le deuxième écueil sur la route d’une intégration réussie de la Blockchain est à mettre sur le compte d’une incompréhension persistante de ce qu’est réellement la Blockchain. Selon le rapport, « de nombreux DSI surestiment les capacités et les avantages à court terme de la technologie Blockchain pour les aider à atteindre leurs objectifs, ce qui crée des attentes irréalistes lors de l'évaluation des offres des fournisseurs de plateformes de la Blockchain et les fournisseurs de services ».

C’est la faute aux acteurs du marché estime le rapport car ils « utilisent généralement des messages qui ne sont pas liés à un acheteur cible ». En clair, présenter la Blockchain exclusivement comme une technologie transactionnelle sécurisée, ne rend pas compte de la complexité à l’intégrer à ses processus et en fonction de son secteur d’activité.

Par exemple, les transactions étaient le terme le plus souvent mentionné en relation avec la Blockchain, suivie par la sécurité. « Bien qu'il puisse s'agir de fonctions liées à la technologie facilitant la Blockchain, les acheteurs ne savent toujours pas comment ces fonctions sont réalisées ou quels avantages la chaîne de bloc apporte par rapport à leurs processus existants », a déclaré M. Lee.

Le marché restera dynamique malgré tout

En raison de l'absence de consensus au sein de l'industrie sur les exigences de base en matière d'applications et de marché cible, « nous ne nous attendons pas à ce qu'il n'y ait pas une seule plateforme dominante au cours des cinq prochaines années. Au lieu de cela, nous nous attendons à l'émergence d'un monde multiplateforme », prédit M. Lee.

D'ici 2025, la valeur ajoutée par la Blockchain atteindra un peu plus de 176 milliards de dollars, puis dépassera 3,1 billions de dollars d'ici 2030, selon une récente prévision de Gartner.

Source : Gartner

AUCUN COMMENTAIRE