Cette année, trois tendances vont marquer le monde de la gestion de l’information.

1Tendance n° 1 : l’intelligence artificielle

Nul ne le conteste : l’intelligence artificielle et les technologies d’analyse de contenu sont incontournables. En 2018, les analystes de Forrester ont indiqué que le contenu restait une source d’informations inexploitée et que l’automatisation, l’analyse et l’extraction de données permettraient de résoudre ce problème. Aujourd'hui, en 2019, les entreprises cherchent des moyens de tirer parti de ces opportunités. Par exemple, les technologies d'intelligence artificielle telles que la reconnaissance vocale, les assistants virtuels et l'apprentissage automatique seront prêtes à être adoptées par le grand public au cours des cinq prochaines années.

Pour bénéficier réellement de l’intelligence artificielle en matière de gestion de l’information, il est nécessaire d’exploiter un grand volume de données. Alors que de nombreuses entreprises ont fait des pas de géant dans la numérisation de l'information, le défi consiste maintenant à mettre à disposition ce vaste volume de données numériques pour les outils d'analyse de contenu. Lorsque le contenu est stocké dans des référentiels isolés, il est difficile de gérer et d'exploiter les vastes ressources de données. Ainsi, lorsqu’une entreprise souhaite ouvrir ses portes aux technologies d’intelligence artificielle et d’analyse de contenu, il peut s’avérer impossible de les utiliser en raison de la dispersion de l’information.

Alors, quelle est la solution ? Idéalement, l’entreprise dispose d’une application intelligente  de gestion de l’information : une plateforme CSP avec services cognitifs intégrés. Les méthodes d'analyse de données utilisant l'apprentissage automatique et la classification du contenu peuvent aider l’entreprise à analyser des données à partir d’informations non structurées. Par exemple, lorsqu'un client contacte la hotline pour lui demander un contrat, une plateforme CSP avec IA peut identifier instantanément le client et analyser toutes les informations liées au cas et au contexte spécifique. La solution est alors en mesure de fournir les contrats, l'historique des plaintes, les achats les plus pertinents, afin de traiter la demande de manière efficace et rapide.

2Tendance n° 2 : fédération de contenu 

La fédération de contenu est apparue au cours des dernières années comme une excellente solution pour lutter contre l'étalement des données. C’est pourquoi elle offre un potentiel immense aux entreprises : la fédération de contenu recherche le contenu situé dans plusieurs référentiels et le fournit aux utilisateurs comme s’il provenait d’une seule source. Quel que soit l’endroit où le contenu est créé ou stocké, la fédération de contenu veille à ce que les données de l’entreprise restent exploitables.

Lorsque les informations sont stockées dans des référentiels et des applications déconnectés, l’entreprise court un risque. Mais pourquoi ? L'une des principales raisons est l'accès aux données et la confidentialité. Depuis mai 2018, le RPGD a obligé toutes les entreprises opérant dans l'UE à savoir où les données sont stockées et à les supprimer sur demande. De plus, un nombre croissant de politiques gouvernementales de protection des données sont en cours de planification ou seront promulguées dans un proche avenir.

La fédération de contenu, en tant que partie intégrante d'une plateforme CSP, peut permettre aux entreprises d'identifier rapidement des données personnelles, d'éliminer les doublons et de les supprimer à la demande. Le contenu enrichi en métadonnées rend la découverte et la gestion des données beaucoup plus rapides et efficaces. Un autre avantage-clé de la fédération de contenu est qu'elle offre une vue à 360 degrés des informations et donc des processus métier. En indexant le contenu, il est donc possible d’en faire un élément précieux du système de gestion de l'information.

3Tendance n° 3 : collaboration 

C’est une tendance pérenne. En effet, l’entreprise doit répondre aux attentes des utilisateurs, tant internes qu'externes, qui souhaitent accéder à des espaces de collaboration transparents et sécurisés. Les utilisateurs doivent rapidement constater que leur solution de collaboration d'entreprise est efficace, simple à utiliser et hautement sécurisée. Cela évitera d’utiliser des solutions externes ou de partage de fichiers non autorisées.

L’enjeu pour les entreprises est de mettre en place une solution de collaboration qui intègre non seulement des clients et des fournisseurs, mais également des partenaires de projets, des experts, etc. Ils pourront alors travailler sur la même base  pour contribuer, informer et partager de l’information en  toute sécurité.

Les projets virtuels et les datarooms, en tant que solutions de collaboration intégrées à une plateforme de services de contenu, constituent un moyen efficace de répondre aux nouveaux besoins en matière de collaboration. Dans cet espace partagé, les utilisateurs peuvent créer, organiser et travailler sur des documents, des tâches et des processus. Il est aussi possible d’intégrer des participants externes aux processus internes sans mettre en péril la sécurité et la gouvernance de l’information. Les utilisateurs savent toujours les tâches qu’ils doivent accomplir grâce à des fonctionnalités pratiques telles que des tableaux de bord.

Ces trois tendances en matière de gestion de contenu numérique en 2019 vont fournir aux entreprises une valeur réelle et améliorer la manière dont elles gèrent et utilisent les informations. La question est de savoir comment y parvenir. Un dénominateur commun se dégage ici : une approche de type plateforme de services de contenu.

Cela permettra de :

  • fournir les bases sur lesquelles l’entreprise peut facilement créer des applications pour exploiter des technologies d'intelligence artificielle et des solutions d'analyse de contenu ;
  • faciliter la fédération de contenu pour connecter les référentiels de données dispersés et les rendre disponibles comme s'ils provenaient d'une source unique ;
  • offrir aux utilisateurs, internes et externes, un espace virtuel partagé et sécurisé pour collaborer à tout moment.

Par Morad Rhlid de SER Group

AUCUN COMMENTAIRE