L'engagement est la mesure fondamentale du succès des applications mobiles. Mais à mesure que de nouvelles applications envahissent et saturent le marché (6 millions à ce jour), il devient de plus en plus difficile de séduire les utilisateurs.

Force est de constater que des entreprises de tous types et de toutes tailles ciblent aujourd’hui les utilisateurs mobiles avec des notifications et des annonces afin de capter leur attention. En moyenne, l’utilisateur mobile possède jusqu'à 100 applications sur un seul appareil et peut passer, comme nos cousins américains, plus de 70 heures par semaine sur son smartphone. L’envoi intempestif de messages de la part de ces applications peut donc vite l’amener à désactiver les notifications, voire pire, supprimer l’application. Preuve en est : en seulement 30 jours, les applications perdent généralement 90% de leurs utilisateurs actifs quotidiens. Il incombe donc à l’application de prouver sa valeur dans un laps de temps très court. Cependant, la majorité des applications négligent un élément essentiel : le contexte utilisateur.

En utilisant des informations sur le lieu, l'heure et le comportement des utilisateurs, les spécialistes du marketing et les développeurs peuvent ainsi mieux comprendre le contexte de l'utilisateur afin de le contacter au moment précis de l'engagement maximal, ce qui augmentera la satisfaction, le maintien et la conservation de l'utilisateur.

Dans quelles mesures la contextualisation est-elle clé ?

Au cours des dix dernières années, le secteur de la téléphonie mobile a affiné sa capacité à localiser et segmenter des clients pour créer des campagnes ciblées. Mais un simple point sur une carte ne suffit plus. Les entreprises disposent désormais d'un avantage sans précédent pour leur stratégie mobile : la contextualisation, « matching » parfait entre données clés (heure, comportement des utilisateurs, météo…) et contexte d’utilisation des applications.

Le contexte utilisateur peut avoir un impact positif sur la stratégie mobile et la rétention de trois manières essentielles :

  • Une stratégie d'engagement plus intelligente

L’union des données d’utilisation avec celles des technologies de localisation fournit des informations utiles pour le développement des apps. Comprendre où se trouvent les utilisateurs et dans quel contexte ils utilisent une application - ou pas - permet de cibler davantage les actions et de générer plus d’engagement utile. Un utilisateur qui rentre du travail n’est pas dans le même état d’esprit que s’il y arrive, et c’est aux applications de s’adapter à ce contexte.

  • Une segmentation affinée

Ce n’est un secret pour personne ; la segmentation du marché est essentielle pour transmettre le bon message, mais le contexte peut en affiner la stratégie. Aujourd’hui, les données démographiques offrent peu de visibilité sur les activités et les intérêts des utilisateurs. Mais comprendre le comportement des utilisateurs dans leur environnement peut fournir des informations approfondies sur cette audience en mouvement.

Par exemple, une app de e-commerce dédiée à l’alimentation peut analyser le contexte d’achat pour identifier les utilisateurs qui font leurs courses le soir et lancer une campagne ciblée pour la livraison à domicile. Ou encore, une application de jeu mobile peut analyser les déplacements quotidiens de ses utilisateurs et leur proposer une expérience plus personnalisée (ex : des niveaux à débloquer ou des récompenses à gagner dès leur entrée dans les transports en commun).

  • Plus de pertinence pour une valeur utilisateur améliorée

Les utilisateurs recherchent des applications plus « intelligentes », qui comprennent leurs préférences, leurs envies, et qui transmettent des informations pertinentes et adaptées à leur contexte, à l’instant T. L’objectif : anticiper les besoins et offrir, de manière proactive, des solutions alternatives. En suggérant des actions au bon moment et au bon endroit, les applications mobiles renforcent leur pertinence et augmentent les chances d'engagement.

Imaginez l’application d’un magasin proposant une promotion à un utilisateur situé à proximité. Si elle est envoyée le matin lorsque l'utilisateur est en réunion, les chances sont fortes pour qu'il l'ignore complètement. Mais si cette marque intègre le contexte dans sa stratégie mobile, elle reconnaîtrait en fonction du comportement que cet utilisateur est actuellement au travail, mais qu’il passe devant le magasin tous les soirs en rentrant chez lui. L’idée serait alors d’ajuster la campagne pour transmettre le message en fin d’après-midi afin d’améliorer considérablement les chances d’engagement.

Avec un marché saturé d’applications, l’intégration du contexte dans les stratégies mobiles deviendra un élément clé pour les applications mobiles. Celles qui adopteront cette stratégie au plus tôt verront leur taux d’engagement, leur popularité et même leurs revenus augmenter significativement. Elles arriveront à se distinguer des autres dans un environnement mobile saturé.

Par Pascal Ehrsam Chief Brand Officer de Connecthings

AUCUN COMMENTAIRE