Qu’est-ce que le « Design Thinking » et comment interagit-il avec la supply chain ?

Pour comprendre le rôle du Design Thinking dans la chaîne d'approvisionnement, il faut tout d'abord reconnaître que, dans le monde professionnel, « le marché est saturé de produits et de services dont personne n'a besoin ». Et souvent, ces produits n’ont pas connu de succès, car leurs concepteurs les ont créés selon ce que le marché voulait, plutôt que ce que les gens voulaient réellement acheter.

La conception consiste à créer des produits, des services et des processus en gardant toujours à l'esprit l'utilisateur final. Lorsque l’on applique la conception à la Supply Chain, on doit penser à toutes les étapes du processus. L’objectif ultime doit être de concevoir un produit pour l'utilisateur final.

Généralement, il existe trois étapes pour élaborer une solution en pensant au design : empathie, idéation et expérimentation.

Ainsi, lorsque l’on applique le design à la chaîne d’approvisionnement plutôt que de se dire « C’est ce que nous pensons que l’on souhaite, et c’est ainsi que nous pensons que la chaîne d’approvisionnement fonctionnerait », cela revient à donner une orientation et à « guider » la chaîne d’approvisionnement. Cela signifie qu’il faut passer d’une usine de fabrication à un centre de distribution, puis à un magasin pour pouvoir comprendre le parcours complet de chaque produit.

Comprendre ce parcours de la chaîne d'approvisionnement permet de créer de l'empathie autour de ce que les clients et partenaires recherchent. Et plus important encore, il vous permet de mieux comprendre comment les utilisateurs finaux utilisent le produit.

Une autre manière d’obtenir un aperçu consiste à utiliser des observations analogues. Cela implique de rechercher des industries qui utilisent des processus analogues à ceux qui pourraient être mis en place dans son entreprise.

Comment appliquez-vous ce que vous avez appris des autres industries ?

Chaque atelier doit avoir un thème précis, et chaque observation analogue doit être construite et conçue pour correspondre au thème évoqué. Cela oblige à rechercher les outils et les personnes nécessaires pour construire une chaîne d’approvisionnement durable plutôt que de se concentrer uniquement sur le produit vendu.

Les professionnels de la chaîne d'approvisionnement veulent en savoir plus sur les innovations du secteur. Et apprendre des autres industries ne devient pas simplement un moyen d'apprendre plus, mais cela devient également un moyen de développer des alliances avec d'autres industries et entreprises. Il est alors possible de développer un sentiment d'enthousiasme, d'apprendre de nouvelles idées et de s’inspirer d'innovations d’autres industries.

Un autre défi consiste à développer des prototypes et à se mettre d’accord sur ce qui va être entrepris dans les 30 prochains jours pour piloter de nouveaux processus. Les équipes vont alors se réunir pour se concentrer sur ces changements à mener.

Dans ce contexte, une bonne approche est de créer des équipes entre les sociétés concernées pour maintenir la relation et gérer la création des idées dans le temps (nous pouvons ici raisonner sur une échelle d’une année).

Est-il difficile de garder les bonnes idées en pratique sans perdre son élan ?

L'élément essentiel est d'obtenir l'adhésion du management. Sans l’adhésion des dirigeants des deux organisations, il ne sera pas possible d’avoir l’élan nécessaire pour achever la tâche. Les dirigeants des deux organisations doivent s’accorder et s’engager.

Alors, comment un responsable de la Supply Chain peut-il bénéficier d’un processus de conception ?

L'un des avantages est de développer de nouvelles idées, de les lancer plus rapidement et de stimuler l'innovation au sein de la Supply Chain. L’autre avantage qui en découle est que la relation entre les deux organisations va s’améliorer durablement.

Le responsable de la Supply Chain doit être en mesure de répondre aux questions suivantes : à qui est destiné le produit conçu ? Pourquoi est-il préférable que cette personne obtienne un meilleur produit, et comment doit-on travailler pour en faire un produit adapté ?

Il faut alors commencer à penser à concevoir sa chaîne logistique comme si celle-ci était un produit destiné à l'utilisateur final.

Par Bruno Laborie - EMEA Alliances Senior Director TRADESHIFT

AUCUN COMMENTAIRE