L’adoption d’outils collaboratifs ne consiste « pas seulement [à] mettre en place une plateforme de collaboration, mais plutôt [à] trouver celle qui va répondre aux besoins d’équipes qui se diversifient toujours plus notamment avec l’arrivée des Digital Natives sur le marché du travail ».

Sous l’effet des progrès des logiciels, de la globalisation des économies et de la mobilité, les dernières décennies ont donné lieu à des changements fondamentaux dans les modes d’organisation des entreprises et la création de valeur. La réduction du cycle de vie des produits et la contrainte de l’innovation constante ont amené de nombreuses entreprises à décentraliser et à distribuer le travail et par conséquent à expérimenter de nouvelles structures organisationnelles qui reposent sur la technologie pour créer des environnements de travail virtuels partagés.

D’après les conclusions de l’étude de LogMeIn, « les outils de collaboration vont être au cœur des déploiements, puisque l’étude révèle que 70 % des répondants français envisagent une augmentation de leurs investissements, au cours de l’année à venir, dans les solutions de communications et de collaboration unifiées ».

79 % des DSI considèrent ces outils indispensables

Les responsables informatiques sont au cœur de cette évolution avec un rôle plus stratégique que jamais, celui de « concilier l’adoption de nouvelles technologies de collaboration, tout en optimisant les coûts et en justifiant le retour sur investissement de leurs décisions », explique le rapport. Avec ces enjeux en tête, 79 % des DSI français interrogés considèrent que les outils de communications et de collaboration sont essentiels au succès de leur entreprise.

Pour les répondants français, une adoption réussie des outils de communication et de collaboration par les utilisateurs se caractérise par une stratégie de transformation numérique clairement articulée (57 %) et la consolidation des technologies/plateformes (52 %). Outre les motivations technologiques, les entreprises entendent mettre les Digital natifs au cœur de leurs stratégies.

Pour séduire et attirer les Digital natifs

Pour que l’étude soit complète, les responsables informatiques ont été interrogés sur l’influence de la génération des Digital natifs sur leur prise de décision. Plus enclins à utiliser les technologies collaboratives, la génération post-informatique doit être au cœur de la stratégie. Ainsi, 47 % déclarent vouloir accroître l’accès des logiciels de collaboration aux employés, encourager le travail flexible ou à distance (47 %), allouer du temps à l’innovation ou à des projets spécifiques (47 %), améliorer l’expérience utilisateur (45 %) et adopter des outils similaires à ceux utilisés en dehors du cadre professionnel (43 %)

LogMeIn constate dans son étude « qu’un quart des répondants affirme avoir entre 4 et 6 solutions de collaboration différentes ou provenant de divers fournisseurs ». En outre, ils sont 55 % à estimer que la gestion des contrats et des fournisseurs est la plus grosse contrainte, suivi du fait que cela entraverait l’agilité de leur entreprise (50 %).

Sources : LogMeIn, Ovum

AUCUN COMMENTAIRE