La digital workplace face au paradoxe de la collaboration

Les technologies intégrées de communication et de collaboration accompagnent la redéfinition de l’espace de travail, la digital workplace. Plus généralement, elles sont des éléments clés de la stratégie de transformation digitale de l’entreprise et de ses lieux de travail. A la condition de faire face au paradoxe croissant de la collaboration...

Beaucoup d’organisations se sont d’abord lancées dans la transformation du poste de travail, puis plus largement de l’espace de travail. Cela se traduit généralement par la mise à disposition des collaborateurs de moyens de travail modernes - comme un ordinateur portable pour exécuter les applications de l’entreprise, un smartphone pour la mobilité, des outils de messagerie en ligne, des outils de réunion, ou des référentiels de contenus - et d’espaces de travail physiques revus à la sauce numérique . Autant d’investissements qui visent à favoriser la productivité et la collaboration. Pourtant, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous : si la feuille de route technologique est respectée, la feuille de route stratégique reste – elle - souvent à la traîne ! C’est le paradoxe de la collaboration, qui veut que plus nous disposons d’outils et moins nous sommes connectés.

Les entreprises sont à la traîne

En réalité, ce qui est à la traîne, c’est le manque d’engagement de l’entreprise sur sa propre transformation et son manque de maturité qui ne favorisent pas l’adoption de ces nouveaux outils ! Ce qui fait défaut, ce ne sont pas les outils numériques, mais la manière dont ils accompagnent le changement en ouvrant la voie vers de nouvelles méthodes plus efficaces de communication et de collaboration. Les entreprises misent sur les outils, mais oublient de s’interroger sur la meilleure façon d’informer et de former les équipes et l’encadrement à une collaboration plus efficace...

De la collaboration naît l’innovation

De nombreuses tendances en matière de collaboration sont liées à l'innovation numérique, mais en la matière c’est la collaboration qui permet de capter les bonnes idées comme les bons processus. A la condition de raisonner non plus sur une base individuelle, mais sur la base d’une équipe, éventuellement élargie à un écosystème, connectée en réseau. Pour promouvoir créativité et innovation, l’organisation se tournera donc vers les plateformes qui permettent la collaboration de groupes de manière immersive . Elles embarqueront dans le cloud la gestion des appels, les fonctions de messagerie instantanée et de conversation vidéo, et offriront la possibilité d’échanger et de partager en ligne. Ce que l’on appelle généralement l’UCaaS (Communications Unifiées as-a-Service) devient ainsi le support de la collaboration et un des piliers de la transformation digitale de l’entreprise.

Si l’adoption d’une plateforme de communication unifiée se révèle gratifiante, elle devra aussi passer par et  s’enrichir de l’intégration d’applications contextuelles et de nouveaux développements majeurs au profit de la  collaboration. Sous la condition bien évidemment de répondre aux exigences en matière de cybersécurité, sécurité et sauvegarde, confidentialité, protection des données personnelles et respect du RGPD. Pour cela, tout projet de plateforme portera également sur l’accompagnement des dirigeants comme des employés, tous utilisateurs confondus. Ceux-ci bénéficieront de l’assistance dont ils ont besoin de la part de l’équipe informatique, mais avec la flexibilité qui réduit les coûts et la complexité . C’est ainsi que l’organisation apportera une réponse au paradoxe de la collaboration.

AUCUN COMMENTAIRE