La performance technologique est devenue essentielle au succès de l'entreprise. Mais comment rapprocher davantage les capacités technologiques de la stratégie et des opérations de l’entreprise, tout en améliorant les performances commerciales ?

La question n’est pas de savoir à quelle vitesse une entreprise technologique peut devenir un fabricant automobile, mais à quelle vitesse un fabricant automobile peut devenir une entreprise technologique. Cette question ontologique, à peine paraphrasée, a été prononcée par un membre du conseil d’administration d’une entreprise automobile d’envergure mondiale. Elle résume bien les interrogations auxquelles se heurtent les décideurs : comment fonctionner et innover comme une entreprise technologique ?

Dans un article paru récemment, les analystes de McKinsey se sont penchés sur les facteurs qui permettent de transformer une entreprise conventionnelle en entreprise numérique. À présent, on peut dire où en est une entreprise dans sa mutation rien qu’aux questions qu’elle se pose. Celles qui ont pris du retard se demandent toujours ce qu’elles peuvent faire pour le rattraper, et celles qui ont pris de l’avance se demandent à présent comment s’inscrire dans l’écosystème de la donnée de leur secteur. L’échange et la collaboration devenant la norme dans des environnements où l’IA et la donnée sont au cœur de l’innovation.

Le numérique, un catalyseur de l’innovation

Lors l’avènement de la micro-informatique professionnelle dans les années quatre-vingt, les décideurs se sont interrogés sur l’utilité de l’ordinateur dans l’entreprise. Et depuis, celui-ci n’a cessé de phagocyter l’espace de travail, remplaçant tour à tour les machines à écrire, les téléscripteurs, les fax et le téléphone filaire RTC. Mais ce n’est pas avant la mise en place des réseaux de données publics et intra-entreprises qu’un véritable écosystème a pu se mettre en place.

Avec l’arrivée de l’Internet, les ASP (Application Service Providers), l’ancêtre du cloud, ont pu s’appuyer sur un réseau à peu près performant pour fournir les premières applications accessibles en ligne. Le reste a consisté en une explosion du digital et des télécommunications qui ont mené à la transformation numérique d’aujourd’hui.

Pendant ce temps, les entreprises du numérique ont été parmi les plus innovantes, en réinventant leur cœur de métier autour de la donnée et du numérique. « Ce qui distingue ces entreprises technologiques est que leur technologie leur permet de se mouvoir plus rapidement, explique l’article, avec plus de souplesse et à une plus grande échelle que leurs concurrents ».

Rapprocher la technologie, l’opérationnel et le business

Ce n’est pas de la seule transformation numérique dont il s’agit ici, mais d’un véritable changement de paradigme à tous les niveaux, y compris dans les esprits, allant des derniers étages où siègent les décideurs aux ateliers de fabrication, le modèle à suivre étant l’innovation et l’adaptation continue.

« Sur la base de notre travail approfondi avec des PDG et des cadres supérieurs de grandes entreprises, trois concepts définissent les fonctions informatiques les plus efficaces d’aujourd’hui », explique l’article :
  • un nouveau rôle qui exige une collaboration avec le business sur la stratégie et les opérations,
  • un modèle de ressources actualisé offrant le talent, les méthodes et les outils nécessaires pour accélérer l’innovation,
  • une base technologique à l’épreuve du temps composée de systèmes flexibles et évolutifs qui accélèrent les sorties de produits informatiques.

Pour aider les PDG à évaluer où se situe leur entreprise par rapport à ces trois concepts, les analystes de McKinsey Digital ont inclus dix questions clés que les PDG peuvent poser (voir ici le document original).image

Source : McKinsey Digital

AUCUN COMMENTAIRE