Malmenée il y a encore quelques années avec les bouleversements technologiques ou confrontée à l'opposition de la direction financière, la DSI revient en force. Elle représente aujourd’hui un rouage essentiel de la transformation numérique selon l’étude d’Apptio. Les DSI devront se consacrer davantage à l'innovation et moins à la gestion des affaires courantes.

Les DSI doivent saisir la balle au rebond ! La transformation numérique va  bouleverser la dynamique au sein des équipes dirigeantes. Et les responsables informatiques apparaissent comme les principaux acteurs de cette mutation.

C’est le principal enseignement de l’enquête intitulée « Disruption in the C-suite: How the digital transformation imperative is changing CxO dynamics and technology strategy », réalisée avec le cabinet d’étude indépendant du Financial Times Focus (groupe de réflexion indépendant de ce quotidien).

Le choc des cultures

Commandité par Apptio (fournisseur de logiciels qui accompagnent la transformation numérique), ce rapport constate que la mutation touchera pratiquement toutes les entreprises, dans tous les secteurs. Elle se traduira par un nouveau crédo de l’IT basé sur l’agilité, la mobilisation et les données.

Mais pour l’instant, cette étude pointe surtout du doigt le flou dans les responsabilités, les tensions entre les services informatique et financier. « Le numérique a complètement transformé le modèle de fonctionnement de l’informatique, ce qui pousse les directeurs informatiques et les directeurs financiers à travailler de manière collaborative », a déclaré Sunny Gupta, PDG d’Apptio.

Au-delà du choc des mots, c’est le choc des cultures qui est pressenti ! En particulier en France. Cette étude indique en effet que 72 % des Français interrogés déclarent que la transformation numérique a accentué les divergences de stratégies entre les dirigeants financiers et les dirigeants informatiques (contre 47 % en moyenne dans les autres pays).

« Mais les attentes des clients de plus en plus pressantes alimentent le sentiment d’urgence au sein des entreprises. Cette urgence altère à son tour la dynamique au sein des équipes dirigeantes. »

01

« Ce sont les leaders technologiques qui sont les plus enclins à conduire des changements structurels au sein de leurs entreprises. Leurs priorités évoluent à mesure qu’ils adoptent une approche plus agile de leur stratégie IT », commente Sean Kearns, responsable éditorial de FT Focus.

Considérés comme plus efficaces que le directeur marketing ou le PDG, les DSI seront donc les acteurs-clés de ce changement sur la base de leur connaissance des clients. Cette tendance est plus marquée aux États-Unis où 28 % des dirigeants jugent leur DSI plus efficace, par comparaison avec la moyenne globale de 18 %.

Tout n’est pas gagné pour autant. Les DSI devront se montrer plus convaincants face aux levers de boucliers des DAF notamment. Ainsi, 81 % des Français interrogés déclarent que le département informatique a besoin d’être plus influent au sein de l’entreprise pour mener les changements nécessaires (contre 63 % en moyenne).

Les Français sont aussi plus nombreux à déclarer que les décisions d’investir dans les nouvelles technologies se prennent de manière fragmentée et non centralisée (70 % contre 56 % en moyenne).

La croissance par l’innovation (via notamment l’automatisation) ne sera pas la seule stratégie adoptée. Beaucoup de décideurs annoncent vouloir changer de modèle économique au cours des trois prochaines années, dans une recherche d'équilibre entre le besoin de croissance et la nécessité d’exploiter les systèmes informatiques existants.

Autre évolution annoncée : une meilleure gouvernance de la data.

Là aussi, les DSI ont leur carte à jouer. La gestion des données en temps réel sera l’une de leurs priorités.

02

Selon la moitié (51 %) des dirigeants interrogés, les DSI ont une approche plus proactive que les autres dirigeants en matière de responsabilité des données, à tous les niveaux de l’entreprise et cela porte ses fruits. 58 % de ceux qui considèrent la fonction de DSI plus proactive jugent cette approche très efficace pour atteindre les objectifs de croissance.

Source : Apptio.com

AUCUN COMMENTAIRE