En 2019, MARKESS by exægis estime que le marché français des solutions de gestion des processus documentaires et métiers et des services associés devrait avoisiner les 2,6 milliards d’euros, en croissance de 6,6 % par rapport à 2018.

Le marché des solutions de gestion des processus documentaires restera dynamique sur la période 2019-2021. C’est la conclusion d’une étude de MARKESS by exægis.

Cet optimisme s’explique par le besoin croissant de digitalisation des documents et des processus, tant en termes de contenu à exploiter, gérer et intégrer, qu’en termes de nouveaux usages (mobilité, multicanal, collaboratif, cloud).

Cette croissance est favorisée par les exigences métier, l’innovation et le contexte règlementaire. Résultat, le rythme de croissance ne devrait pas s’essouffler ces prochaines années. Ce marché devrait approcher les 3 milliards d’euros en 2021.

digitaldocu2

« En plus des besoins de digitalisation toujours croissants, ce sont surtout l’appropriation du SaaS, le contexte légal et les avancées technologiques qui animent ce marché », précise Aurélie Leleu, Senior Consultant chez MARKESS by exægis et responsable du programme « Digitalisation des processus documentaires & métiers ».

Contraintes règlementaires

Ce marché profite en effet des tendances globales du secteur numérique, en particulier de l’essor continu du modèle SaaS (Software as a Service). Il permet une diffusion plus large des solutions (accès facilité pour les PME, réponses aux évolutions des besoins métiers, aux nouveaux usages digitaux…). Ainsi, sur la période 2019-2021, c’est près de 40 % de la croissance du marché qui reposera sur des solutions SaaS.

Cet engouement pour le SaaS s’accompagnera d’un besoin en services complémentaires (interfaçage entre logiciels, formation, développements spécifiques…) pour infuser la croissance du marché encore plus largement.

Deuxième facteur impactant ce secteur : les contraintes règlementaires qui obligent, indirectement, à l’adoption des technologies. Le contexte règlementaire français et européen est notamment un fort catalyseur des projets de gestion des processus documentaires, notamment sur le segment de la confiance numérique (avec les solutions de signature électronique et d’archivage).

digitaldocu3

La règlementation eIDAS (electronic IDentification, Authentification and trust Services), mais aussi le décret 2016-1673 sur la copie fiable ou la norme associée (NFZ 42 026), ainsi que le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) entraînent des exigences règlementaires et des investissements pour les entreprises et administrations.

Automatisation

Enfin, ce marché est boosté par l’innovation. Le volume de documents échangés, les formats de données (en grande partie non structurées), leur analyse et le besoin d’automatiser des processus impliquent des réponses technologiques et innovantes.

digitaldocu

Le recours à la RPA (Robotic Process Automation) et à l’intelligence artificielle (IA) sont parmi les réponses proposées aux organisations en recherche d’une automatisation accrue de leurs processus documentaires et métiers.

Mais dans son étude consacrée à l’automatisation intelligente des processus documentaires et parue en juillet 2019, MARKESS by exægis avait noté que seuls 18 % des décideurs interrogés estimaient avoir globalement automatisé leurs processus documentaires…

Même si le recours à ces technologies n’en est qu’à ses prémices, les études menées par MARKESS by exægis montrent la prise de conscience du rôle important de ces technologies dans de tels projets. Les innovations technologiques transforment ainsi ce marché et contribuent à sa croissance.

Source : MARKESS by exægis

AUCUN COMMENTAIRE