Intégrant la plupart des données commerciales, les ERP représentent un rouage majeur pour les entreprises. Résultat, très peu décident de migrer vers une solution dans le cloud.

Selon un rapport de CSA (Cloud Security Alliance), les entreprises dans le monde investiront 30 milliards de dollars dans les ERP en mode cloud à horizon 2021.

Rappelons qu’il existe deux modes. Lorsqu’on évoque l’ERP dans le cloud, il s’agit de l’infrastructure hébergeant les données plutôt que sur la solution elle-même.  Quant à l’ERP en mode SaaS, c’est le mode où l’on accède en ligne à ce type de programme.

Il existe différentes raisons de franchir le pas. La flexibilité est la principale raison donnée par les entrepreneurs qui migrent leur progiciel de gestion dans le cloud (65 %), suivie par la réduction des coûts (61 %) et les mises à jour automatiques des fournisseurs, pour la sécurité notamment (49 %) selon cette même étude.

Et si une meilleure sécurité était également un argument en faveur du cloud ? Sujet très sensible. Mais il faut reconnaitre que les solutions dans le cloud offrent une meilleure garantie de service et de sécurité des données que les versions dites “On Premise”.

Quand on évoque la sécurité des données d’un ERP dans le cloud, il s’agit avant tout de leur sauvegarde et surtout de la restauration en cas de sinistre (dégâts des eaux, incendie…) ou d’attaque informatique. Un ERP dans le cloud participe à renforcer la résilience d’une organisation.

Mais il est nécessaire aussi de déployer des solutions de gestion des identités et des accès (IAM) ainsi qu’une solution de chiffrement de bout en bout. Et il ne faut pas oublier de former les collaborateurs à la cybersécurité, car la majorité des failles impactant un ERP dans le cloud est l'erreur humaine. Ces sessions de sensibilisation doivent également intégrer une partie sur le RGPD afin que les équipes limitent les données personnelles qu’elles traitent.

Enfin, des coûts beaucoup plus bas. Aucun matériel à acheter ou à entretenir, des coûts d'exploitation réduits et la capacité d'adapter les systèmes ERP à la hausse ou à la baisse, pratiquement à la demande.

Ce sont autant d'arguments convaincants. Le plus important est de lever les réticences en expliquant les avantages que les collaborateurs pourront en tirer.

AUCUN COMMENTAIRE