Forrester Research revoit à la baisse ses estimations concernant le marché des nouvelles technologies. Le cabinet d’analystes estime que dans le meilleur des cas, la croissance du marché américain et mondial ralentira pour atteindre environ 2 % en 2020.

Il est encore trop tôt pour mesurer toutes les conséquences de l’épidémie de covid-19. Une chose semble certaine : l’impact sur les différents secteurs devrait être fort. C’est le cas notamment de l’IT. Selon Forrester, la croissance de ce marché ne devrait être que de 2 %.

Mais cela suppose que les « États-Unis et d'autres grandes économies qui ont connu une baisse au cours du premier semestre de cette année soient capables de se redresser au cours du second semestre », avertit Andrew Bartels, vice-président et analyste principal chez Forrester.

Quel que soit l’impact de la pandémie sur le secteur IT, les dépenses en équipements informatiques et de communication seront les plus faibles, avec des baisses potentielles de 5 à 10 %. Les dépenses en services et en intégration de systèmes resteront stables si le ralentissement de l’économie mondiale est temporaire. « Mais il pourrait baisser de 5 % si les entreprises réduisent réellement leurs projets de nouvelles technologies », a déclaré Andrew Bartels.

Le cloud et le télétravail : grands gagnants ?

La croissance des dépenses en logiciels ralentira pour atteindre au mieux 2 à 4 % et n'affichera aucune croissance dans le pire des scenarii. L'externalisation des technologies et les services de télécommunications résisteront mieux, bien que les révisions de contrats devraient également entraîner une baisse des dépenses.

Selon cet analyste de Forrester, les seules notes positives seraient la croissance continue de la demande de services d'infrastructure dans le cloud et l'augmentation potentielle des dépenses en logiciels spécialisés, en équipements de communication et en services de télécommunications pour le télétravail et l'éducation.

Concernant l’économie en général, Andrew Bartels avoue qu’il ne sait pas « encore comment les impacts négatifs et positifs de la pandémie se manifesteront. La probabilité d'une récession américaine est passée à 50 %, avec au moins deux trimestres de baisse du PIB en 2020 ».

Source : Forrester
PARTAGER
Photo du profil de Philippe Richard
Journaliste, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE