Grâce à l'émergence des nouvelles technologies et à la demande croissante de systèmes intelligents de gestion des exploitations, le marché de l'agriculture connectée est en pleine expansion à travers le monde.

Le marché mondial de l'agriculture ne fait pas exception à la vague de transformation numérique qui touche tous les secteurs de l’économie. D’après les chiffres avancés par le cabinet Research and Markets, le marché de l’agriculture connectée devrait passer de 1,8 milliard de dollars en 2018 à 4,3 milliards de dollars d'ici 2023, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 19,3% pendant la période de prévision.

En effet, l'adoption massive des smartphones comme terminaux de gestion et l’augmentation accélérée de grandes quantités de données générées par les différents dispositifs smart et IoT, qui incluent les solutions applicatives pour améliorer les rendements, devrait accélérer l’adoption rapide des technologies propres à faire croître le marché agricole connecté.

On s'attend à ce que la croissance de la région Asie-Pacifique (APAC) atteigne le TCAC le plus élevé au cours de la période de prévision, en raison de l'augmentation de la demande de solutions et de services agricoles connectés. Les économies de pays en croissance comme la Chine, le Japon, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Inde offrent d'énormes possibilités pour les technologies et les services agricoles connectés. L'Amérique du Nord devrait toutefois détenir la plus grande part du marché au cours de la période de prévision.

Le manque de couverture réseau reste un frein

Le futur du marché agricole connecté reste toutefois tributaire de divers facteurs, tels que l'intégration de la technologie mobile aux solutions agricoles et le développement rapide de solutions numériques pour gérer les divers aspects de la production agricole. De grandes entreprises comme IBM, Microsoft et Cisco développent continuellement de nouvelles offres.

Cependant, la faible connectivité du réseau, surtout dans les zones reculées, reste un des problèmes essentiels qui freinent le développement du marché. Malgré les initiatives des opérateurs réseau, l’ampleur des investissements pour l'établissement d'une infrastructure agricole connectée peuvent entraver la croissance du marché.

Source : Research and Markets

AUCUN COMMENTAIRE