La Transformation Numérique des Systèmes d’Information d’entreprise ne peut se faire sans de nouvelles technologies et outils pour supporter un afflux de données conséquent et gérer une nouvelle organisation de ces données.  Le stockage Objet et l’Administration multi-Clouds deviennent indispensables dans un tel contexte.

Qui dit Transformation Numérique, pense utilisation de centaines d’appareils, qu’ils soient traditionnels ou non,mobiles ou non (ordinateur portable, smartphone ou terminal en libre accès). Auxquels s’ajoutent les remontées d’information en provenance d’IoT,(Internet of Things, objets de l’Internet), installés dans toutes sortes d’endroits, au sein d’éléments tant physiques que logiciels, qu’ils soient petits ou grands, grand public ou industriels. La Transformation Numérique, aucune entreprise n’y échappe sous peine de perte de compétitivité, d’innovation ou d’opportunités de nouveaux business.

Ces transformations Numériques sont  indissociable du Cloud. Un Cloud engendrant un nombre croissant de processus qui viennent alourdir la charge de travail des systèmes de traitement d’information. Il est clair que la masse de données engendrée par la Transformation Numérique nécessite des environnements de stockage conséquents que ne suffisent plus à combler les techniques traditionnelles de stockage tel le HSM, Hierarchical Storage Management (2tier, BackUp, Bandes ...). D’autant, rapporte le cabinet d’analyses Gigaom, que les données dansle Cloud doivent rester accessibles en permanence et rapidement. Le stockage Objet vient à la rescousse et notamment pour les applications utilisant les nouveaux supports IoT,qui trouvent là une solution possible pour que leurs données soient stockées, analysées et préservées.

Les entreprises utilisent, aujourd’hui encore, des infrastructures S.I.  on premise et/ou en Cloud privé, tout en s’appuyant sur les avantages des Clouds Publics en en choisissant non pas un, mais souvent plusieurs prestataires. Un Cloud Hybride qui est de plus en plus adopté par les sociétés, quelle que soit leur taille et qu’il leur faut savoir gérer à bon escient. Avoir une vision globale des données est primordial car sinon c’est le retour en mode silo fait remarquer Enrico Signoretti, à l’origine de l’étude « Enabling Digital Transformation with Hybrid Cloud Data Management » publiée par Gigaom.

Les silos de Clouds augmentent la complexité et les coûts, limitent la mobilité des données et leur accès, sans même mentionner le manque d’efficacité opérationnel de l’ensemble. Par conséquent, c’est dès le départ que les bonnes prises de décision doivent se faire, au moment du choix de l’outil de gestion des infrastructures.

Stockage Objet pour un socle de données unifié

Le mode de stockage Objet est un premier pas, le second étantle choix de l’outil d’orchestration de l’ensemble. Les caractéristiques requises d’une plateforme idéale sont avant tout la mobilité des données à la fois dans le Cloud et on premise afin de pouvoir supporter les services les plus courus tels le PCA (Plan de continuité d’activité) couplé au PRA (plan de reprise d’activité), ou encore le Cloud Tiering (envoyer des données froides sur des supports moins coûteux dans le Cloud mais dotés de temps d’accès plus lents).

Cela va de pair avec une forte composante Sécurité dans l’outil d’orchestration et également une gestion de données qui permettent d’utiliser l’architecture de manière souple en créant, par exemple, un « pont » entre applications de la partie traditionnelle et celles du Cloud sans modification de  code de l’application. Ou l’utilisation d’un même jeu de données.

La plateforme devra permettre les accès multi-tenant. Côté sécurité, un contrôle à la fois sur les données et l’infrastructure est nécessaire ce qui permettra d’externaliser certains environnements de stockage chez des prestataires géographiquement éparpillés. Des fonctions d’authentification et de contrôle d’accès basé sur les rôles seront également indispensables.

De l’Hybride au Multi-Cloud

Eviter à tout prix les « silos de Cloud » est essentiel afin de ne pas retomber dans la complexité d’un grand nombre d’outils d’administration superposés, de ne pas diminuer la sécurité de l’ensemble, de ne pas perdre le contrôle des données et enfin, de ne pas augmenter les coûts d’infrastructure. La solution est la plateforme de gestion multi-Clouds qui facilite l’accès aux données d’applications, notamment quand elles sont situées dans plusieurs Clouds ou qu’elles s’étendent sur plusieurs Clouds. Seul peut y arriver un « Contrôleur de données multi-Clouds » qui soit à la fois multi-protocoles, basé sur une politique de placement et d’orchestration des données, assure une gestion de métadonnées globale et enfin, possède des caractéristiques d’importation intelligente facilitant une migration vers le Numérique.

AUCUN COMMENTAIRE