Les dépenses informatiques mondiales devraient augmenter de 5 % car les investissements en logiciels et en services restent stables. Seule inconnue : l'impact de l'épidémie de Coronavirus.

Selon la dernière analyse d'International Data Corporation (IDC), les dépenses totales en TIC augmenteront de 6 % en 2020 pour atteindre 5,2 milliards de dollars.

Si l'on exclut les smartphones, les dépenses en TI passeront d'une croissance de 7 % en 2019 à 4 % en 2020.

La croissance des logiciels ralentira légèrement, passant de 10 % l'an dernier à moins de 9 %, et celle des services informatiques passera de 4 % à 3 %, mais la majeure partie du ralentissement sera due au marché des PC, où la fin du récent cycle d'achat (en partie à cause des mises à niveau de Windows 10) verra les ventes de PC diminuer de 6 % cette année, contre une croissance de 7 % des dépenses en PC l'an dernier.

« Une grande partie de la croissance de cette année dépend d'un cycle positif pour les smartphones au fur et à mesure que l'année avance, mais elle est menacée par les perturbations causées par l’épidémie du coronavirus », a déclaré Stephen Minton, vice-président du programme au sein du groupe Customer Insights & Analysis d'IDC.

Modèle « as-a-service »

« Nos prévisions actuelles tablent sur une stabilité générale des dépenses technologiques en 2020, mais les ventes de PC seront nettement inférieures à celles de l'année dernière, tandis que les investissements dans les serveurs et le stockage ne retrouveront pas les niveaux de croissance observés en 2018, lorsque les fournisseurs de services à grande échelle déployaient de nouveaux datacenters à un rythme très soutenu ».

Les dépenses informatiques des fournisseurs de services à grande échelle devraient connaître une croissance de 9 % cette année, contre 3 % seulement en 2019, mais ce rythme est inférieur à celui d'il y a deux ans.

Les fournisseurs d'infrastructures dans le cloud et de services numériques continueront également à augmenter leurs budgets informatiques afin de répondre à la forte demande des utilisateurs finaux. Les entreprises achèteront de plus en plus souvent leurs budgets informatiques selon le modèle « as-a-service ».

« Une grande partie de la forte croissance des dépenses des fournisseurs de services entre 2016 et 2018 a été alimentée par le déploiement agressif de serveurs et de capacité de stockage, mais une part plus importante des dépenses est désormais consacrée aux logiciels et à d'autres technologies, ces fournisseurs cherchant à se lancer sur des marchés de solutions à plus forte marge, notamment l'IA et l'IoT », a déclaré Stephen Minton.

Transformation numérique

La croissance annuelle de 6 % devrait se poursuivre tout au long de la période de prévision de cinq ans, car les investissements dans la transformation numérique continuent de favoriser la stabilité de l'ensemble des investissements technologiques. La forte croissance viendra du cloud, de l'IA, de l'AR/VR, de la blockchain, de l'IoT…

Concernant l’impact de l’épidémie de Coronavirus, il est trop tôt pour quantifier les retombées sur la Chine d'autres régions. Mais les risques sont désormais plus importants dans le reste de la région Asie/Pacifique (on prévoit actuellement une croissance de 5 % des dépenses informatiques cette année), aux États-Unis (+ 7 %) et en Europe occidentale (+ 3 %).

Source : IDC

AUCUN COMMENTAIRE