En 2017, les plus gros acteurs de l’Internet et du Cloud Computing ont investi 75 milliards de dollars dans les IT, principalement dans leurs datacenters.

Les géants de l’Internet et du cloud se portent bien, pour preuve ils investissent, massivement. 75 milliards de dollars en 2017 pour les 24 premiers d’entre eux, en progression de 19 % par rapport à 2016.

Datacenters hyperscales

Le principal de ces investissements va aux infrastructures de datacenter, autrement appelées Hyperscale. Ceux qui invitent leurs clients à raisonner leurs dépenses sur le mode Opex (opérationnel) avancent à contre courant et investissent en mode Capex (investissements).

Pour le seul quatrième trimestre 2017, Google, Microsoft, Amazon, Apple et Facebook (GAFAM) ont concentré 70 % des dépense d’investissement hyperscale, soit 22 milliards de dollars. Ce qui représente un investissement trimestriel moyen de 13 milliards de dollars.

Une empreinte de Capex réduite

Pour autant, le ratio de l’empreinte Capex des 24 plus grandes entreprises mondiales de services Internet et de Cloud Computing, y compris les plus grands opérateurs de IaaS, PaaS et SaaS, dépasse à peine les 7 % de leur chiffre d’affaires. Nous noterons également que le ratio varie grandement d’un acteur à l’autre, de 2% à 17 % selon la nature de leur activité.

Il est donc intéressant d’identifier ceux qui affichent la plus forte croissance de leurs dépenses d’investissement. Amazon et Facebook occupent les deux premières places. Ils sont suivis par Alibaba (qui a plus que doublé la mise en 2017), IBM, Oracle et SAP (dont le ratio est supérieur à la moyenne), et Tencent. Les suivants, même en retrait, ne sont pas en reste : Baidu, eBay, JD.com, NTT, PayPal, Salesforce, Yahoo Japan et Yahoo / Oath.

Un ticket d’entrée à 1 Md$… le trimestre !

Dans leurs commentaires, les analystes de Synergy Research Group ont indiqué la limite du raisonnable si vous souhaitez rivaliser de manière significative avec les géants du marché : un budget trimestriel consacré à vos datacenters d’au moins 1 milliard de dollar ! On se demande qui aujourd’hui, en dehors des 24, peut s’offrir un tel ticket d’entrée ?

Source : Synergy Research Group

AUCUN COMMENTAIRE