Le futur appartient aux organisations qui sauront se doter d’intelligence opérationnelle, mélange d’ingéniosité humaine et d’intelligence appliquée. Mais sur un plan très concret, 50 % d’entre elles estiment que leur back-office ne répond pas aux exigences du front-office.

Environ 80 % des organisations se disent préoccupées par les perturbations et les menaces concurrentielles, en particulier de la part des nouveaux entrants dans le domaine du numérique. C’est ce qui les poussent à transformer la façon à laquelle elles font des affaires. Voilà pourquoi les données passent rapidement d'un bien à un besoin de gagner ou de conserver un avantage concurrentiel. Et pourquoi près de 4 DSI sur 5 affirment qu'ils accorderont la priorité aux dépenses d'analyse de données en 2018 et en 2019.

Comment accompagner par l’investissement ce besoin de transformation ? En combinant les 5 ingrédients d’intelligence opérationnelle censés fournir l'agilité, la flexibilité et la réactivité dont les entreprises ont besoin pour agir rapidement et changer de direction en toute confiance.

1Talents innovants

  • En plus d’une solide expertise technique, numérique et opérationnelle, les talents de demain devront apporter des compétences et des capacités créatives pour la résolution des problèmes de l’entreprise. C’est ainsi que les entreprises qui afficheront un certain succès concentreront les talents sur le dynamisme entrepreneurial, la créativité et la capacité de partenariat.

Pour répondre à ces nouvelles demandes de talents, les organisations auront besoin d'une fonction RH beaucoup plus agile et d'une approche de recrutement plus flexible, qui s'appuie fortement sur un marché de talents ouvert pour trouver, contacter, engager, acquérir, développer et fidéliser les talents.

2Backbone axé sur les données

  • 85% des DSI développent une stratégie autour de l'agrégation de données, des bases de données ou de la curation de données, ainsi que des mécanismes permettant de transformer les données en information puis en actions. Et plus de 90% d’entre eux continuent de penser que les décisions basées sur les données les aideront à générer des informations innovantes sur leurs clients.

La BI, l'analytique et les mégadonnées ont montré que les entreprises doivent capitaliser sur l'explosion des données structurées et non structurées provenant de sources internes et externes diverses pour obtenir de nouvelles idées que leurs talents innovants peuvent utiliser pour obtenir de meilleurs résultats commerciaux.

3Intelligence appliquée

  • Près de 90 % des DSI pensent que l'automatisation, l'analyse et l'Intelligence Artificielle (IA) deviendront le Saint Graal de la transformation des entreprises et des processus.

Pour utiliser efficacement ces puissants outils pour de meilleurs résultats commerciaux, les entreprises ont besoin de talents innovants capables de comprendre le problème métier qu'ils tentent de résoudre, puis d'orchestrer les bonnes personnes, la connectivité, la technologie, les systèmes et processus pour produire les résultats souhaités.

4Tirer parti de la puissance du cloud

  • Plus de 90 % des DSI s'attendent à des services numériques plug-and-play dotés d'une sécurité holistique de qualité professionnelle, ce qui est possible aujourd'hui grâce à la puissance de l'infrastructure cloud.

Le passage à un cloud privé ou public nécessitera toutefois des efforts importants pour remplacer ou moderniser les systèmes existants.

  • 25 % déclarent avoir terminé le remplacement ou la modernisation des systèmes existants ;
  • 42 % ont l'intention de le faire dans un proche avenir.

5Écosystème de partenariats intelligents

  • Plus de 90 % des DSI estiment avoir besoin de s'associer étroitement au sein de l'écosystème pour mieux pénétrer et élargir les opportunités de marché existantes et nouvelles.

Par exemple, les organisations les plus performantes du futur devraient développer des relations symbiotiques avec les startups, les universités, les fournisseurs de technologie et les acteurs de plateformes pour atteindre leurs objectifs commerciaux dans une approche holistique plutôt que de le faire soi-même. De même, les fournisseurs de services aux entreprises traditionnels collaborent de plus en plus avec les entreprises dans un véritable modèle de partenariat qui maximise la co-innovation.

Source : Rapport « 2017 CIO 100 » par Accenture et HfS Research

Image d’entête 806536394 @ iStock z_wei

AUCUN COMMENTAIRE