Déplacez un poisson rouge d’un aquarium de taille moyenne à un grand aquarium, il continuera de tourner en rond, mais en occupant tout l’espace… Sans se préoccuper de ce qui se passe autour. C’est le risque avec le cloud !

L’'effet poisson rouge' est un terme marketing qui décrit notre courte durée d’attention. Chez le poisson rouge, elle est de 9 secondes. Chez l’humain, elle se traduit par le court délai que nous consacrons à la prise de décision.

Une étude menée en 2015 par Microsoft a révélé que la durée d'attention moyenne des adultes est de 8 secondes. Vous noterez tout d’abord que nous consacrons moins d’attention que les poissons rouges !

Mais le plus inquiétant dans cette étude, c’est que le résultat affiche une baisse significative par rapport à la moyenne mesurée en 2000, à savoir 12 secondes. Cela affecte notre vie quotidienne en réduisant notre capacité d’analyse lors d’un premier contact, d’une première rencontre, de la première lecture d’un document, etc.

Concernant le cloud, l’'effet poisson rouge' des migrations dans le cloud se traduit par une tendance à un développement de la consommation du nuage jusqu’aux limites imposées. Le cloud offre des opportunités, les utilisateurs s’en emparent sans se préoccuper des conséquences, du coût, ni de leurs précédents usages.

La démonstration en est simple, combien de machines virtuelles ont été ouvertes dans un cloud, puis rapidement abandonnées sans que leurs auteurs s’en préoccupent, mais que l'entreprise continue de payer ? L’effet est que la plupart des environnements se développent pour s’adapter à l’espace offert, en oubliant l’existant et l’acquis.

Concrètement, l’effet poisson rouge se traduit par une augmentation inconsciente de l’usage du cloud, donc inévitablement par une augmentation des dépenses. L’utilisateur en veut plus, mais ne voit pas l’impact de ses pratiques sur ses coûts.

Pour chaque workload qui migre dans le cloud, pour chaque VM qui est créée, il faut se poser deux questions : Qu’attend-t-on de ces dépenses ? Comment elles transforment l’entreprise ? Pour résumer, il faut s’assurer que le cloud génère de la valeur. Ou alors intégrer un nouveau métrique, celui de l’'effet poisson rouge'. Encore faudra-t-il savoir le mesurer...

Image d’entête 564605310 @ iStock lineartestpilot

AUCUN COMMENTAIRE