Loin des emphases médiatiques, le cloud va continuer de croître dans les prochaines années. La vraie tendance portera plutôt sur la réalisation des promesses des années précédentes…

Pour une fois, plaçons-nous en marge des affirmations péremptoires des analystes et des éditeurs - qui voient tout dans le nuage ! - pour faire preuve de réalisme en nous livrant au délicat exercice des prévisions. Sans prendre trop de risques, en portant notre regard sur 2019.

Et pour cela, commençons par jeter un regard en arrière. Nous l’avons tous constaté, le ‘tout dans le cloud’ est loin d’être devenu la norme. Certes, l’approche ‘cloud first’ séduit, mais elle concerne principalement les jeunes pousses et les nouveaux projets en entreprises, attirés par la simplicité, la rapidité, et le modèle Opex sans investissement.

La fin du ‘tout dans le cloud’, même si tout y finira...

L’année 2019 sera celle de la consolidation des expérimentations et des projets de cloud. Ce qui se traduit moins par la construction de clouds, privés ou publics, que par la restructuration, voire la reconstruction des infrastructures informatiques existantes.

Le Gartner lui-même reconnaît qu’aujourd’hui les organisations se détournent des stratégies « lift and shift », c’est à dire de la bascule d’un environnement à l’autre. Certes, la migration dans le cloud demeure un thème central, porteur de nombreux bénéfices, mais ce modèle n’est plus considéré comme une priorité, mais comme une option.

L’objectif désormais est de trouver la bonne approche pour construire l’informatique de demain. 2019 sera l’année de cette consolidation stratégique. Le Garner a d’ailleurs reporté l’échéance de la stratégie du cloud ‘tout-en-un’ à 2021…

Simplification et automatisation

Cette tendance là, nous n’y échapperons pas… Et fait, les organisations doivent faire face à trois mouvements de fond quelles ne pourront éviter : l’explosion de la donnée, l’évolution des workloads (dans le cloud également), et la complexification des architectures.

Le suivi des workloads sur les infrastructures dispersées et dans le cloud, et la traçabilité des systèmes sont devenus des missions difficiles à confier aux seuls humains. Les organisations vont devoir revoir leurs stratégies afin de simplifier leurs environnements - ce qui ne veut pas dire que ces derniers ne continueront pas de se complexifier, au contraire ! - et d’en assurer la gestion.

L’automatisation s’impose et jouera un rôle important et même clé, elle sera le seul moyen de maintenir les bonnes pratiques. Les DSI en sont conscients et recherchent les solutions d’administration et de pilotage qui les aideront à atteindre leurs objectifs. Encore une priorité pour 2019.

Le cloud hybride va devenir réalité

Souvenons-nous, le cloud hybride était la grande tendance du cloud en 2017, après être devenu à la mode de l’autre côté de l’Atlantique en 2016. Il faut bien un an pour que ce qui rentre dans les pratiques informatiques américaines atteigne nos côtes…

En réalité, et comme la plupart des tendance portées par les analystes et relayées par les médias, ce n’est que maintenant que nous commençons à voir cette approche devenir réalité! RightScale n’a fait que cette année le constat que le cloud hybride est devenu une des principales pratiques des entreprises.

Reste à savoir si la priorité des organisation demeure leurs infrastructures de cloud privé, pour l’instant c’est le cas dans la majorité (70%) des entreprises, ou si le cloud public et la colocation pour le déploiement des workloads vont prendre le devant ?

En conclusion

Au final, la vraie tendance du cloud pour 2019 et certainement les années qui suivront, c’est le pragmatisme des organisations qui adoptent une stratégie mesurée. Oui, elles sont séduites par le cloud et ses avantages annoncés, mais non, elles ne se précipitent pas, préférant construire une véritable stratégie d'infrastructure cloud, sans avoir à tout casser pour tenter l’aventure d’une bascule aléatoire.

Optimisation, automatisation et gestion seront certainement les maitre-mots du cloud en 2019.

Image d’entête 897235340 @ iStock tudmeak

AUCUN COMMENTAIRE