En intégrant les innovations IT clés comme l’IoT, la robotique, les analytiques, ou encore le big data, la supply chain élève les performances opérationnelles des entreprises, augmente leurs profits, et améliore la satisfaction des clients.

S’insérant dans le cadre de la transformation digitale de l’entreprise, le passage de la chaine d’approvisionnement à la version 4.0 s’impose avec ses avantages et ses nombreuses opportunités, de la fabrication aux opérations commerciales. La supply chain 4.0 doit rendre l’entreprise plus efficace, flexible, précise, et capable d’affiner le niveau de détail des informations qui lui sont liées.

Voici les 10 principaux enjeux de la supply chain 4.0 selon les experts de McKinsey :

1Prix et marges

Dans tous les secteurs de l’industrie l’e-commerce a entrainé la création d’une nouvelle concurrence, en suppriment les barrières à l’entrée et les frontières, en mettant la pression sur les prix et les coûts de livraison, et en accroissant les attentes des clients. Si avec les nouveaux outils numériques le chiffre d’affaires peut augmenter, la marge s’érode. La sensibilité sur les prix s’élève, la supply chain doit permettre aux entreprises de se concentrer sur la constante amélioration des marges, qui restent l’indicateur clé.

2Transformer la traçabilité

Le suivi de la marchandise doit aller au-delà de la seule traçabilité. Les niveaux de services demandés passent par l’amélioration des données et l’élévation des exigences sur la piste de vérification. La traçabilité doit s’exercer de bout en bout, de l’origine avec les conditions et les processus de production, la vérification des pratique éthiques et durables, jusqu’à l’assurance de la livraison entière et à temps.

3Explosion des SKU

Les SKU (Stock Keeping Unit) ou unités de gestion des stocks - articles spécifiques différentiables des autres articles en stock et leur localisation physique – sont à la fois une problématique de production et de stockage, face à un client qui demande à disposer d’un choix toujours plus grand de produits (marques, modèles, tailles, coloris, matières, etc.) mis à sa disposition. Il s’agit bien d’une chaine aux effets boule de neige.

4Gestion des profils de commande

Avec le commerce électronique, la capacité de vendre directement au consommateur (et de supprimer les intermédiaires), et l’explosion des volumes (et des petites commandes expédiées), les profils de commande ont changé d’une manière spectaculaire. De la fabrication à l’entrepôt, tous les processus doivent être améliorés et généralement automatisés.

5Tableaux de bord et prise de décision

Avec l’explosion du volume des données sur la chaine, les entreprises ont pour la plupart accès à plus de données qu’elles n’ont la capacité d’exploiter pour accompagner la prise de décision. Elles ont aujourd’hui besoin d’une couche d’analyse pour fournir des données de gestion plus pertinentes dans des tableaux de bord adaptés.

6Précision des prévisions

Pour supporter la réduction des prix et des marges, tout comme celle d’ailleurs des temps de livraison, les entreprises doivent faire preuve d’agilité dans leurs approvisionnements, tout en minimisant les coûts avec un niveau de stock le plus bas possible. Une démarche critique qui impose aune augmentation de la précision des prévisions.

7Livraison prédictive

Le concept d’expédition prédictive a été initié par Amazon sur ses dépôts. Il repose sur des données de prévision, de planification des cycles de production et d'expédition, et de répondre à la demande. Le moment est opportun pour étudier ce modèle.

8Contrôles de qualité

La mise en place de contrôles de qualité et des processus menés à chaque étape de la chaîne d'approvisionnement, jusque sur les fournisseurs, doit offrir une visibilité complète et en temps réel, contrôlée et standardisée, de la qualité et des stocks en cours d'achèvement.

9Exactitude

L’exactitude est certainement l'aspect le plus important de la supply chain 4.0. Elle est mesurée via la capacité à obtenir l'OTIF (On Time In Full), également appelée DIFOT (Delivered In Full On Time), soit la capacité de la supply chain à livrer au client le produit attendu, dans la quantité attendue, au lieu demandé, et au moment demandé, sans marge d'erreur.

10Automatisation

L’automatisation de l’entrepôt est essentielle à la réduction des coûts. Pour réduire les dépenses et adopter plus de souplesse, une majorité d’entreprises adoptent une approche partielle d’automatisation. Avant de basculer sur une automatisation complète… plus tard !

Image d’entête 539834630 @ iStock BSVIT

AUCUN COMMENTAIRE