L’année 2020, marquée par la crise sanitaire, a fait exploser certains marchés, comme celui du Cloud. Mais quel a été l’impact de cette pandémie sur les investissements informatiques des TPE/PME industrielles françaises ?

Selon une étude menée par CSA, pour le compte de Sylob (éditeur-intégrateur des solutions logiciels ERP éponymes)auprès d’industriels français de 3 à 50 salariés, c’est l’ERP qui a connu la plus forte progression dans le monde plus de 30 %).

La moitié des TPE/PME industrielles interrogées (51 %) sont équipées d’un tel logiciel pour gérer leur production et optimiser la gestion de l’ensemble des ressources de l’entreprise. Parmi les PME industrielles interrogées qui détiennent un ERP, 28 % ont fait le choix de l’héberger dans le Cloud.

Parmi les TPE et PME industrielles françaises qui possèdent un ERP, 28 % d’entre elles ont fait le choix du Cloud (contre 16 % en 2016). Aujourd’hui, l’offre d'ERP pour les TPE est encore majoritairement basée sur des solutions ERP non disponibles dans le Cloud, a contrario des offres proposées pour le marché des plus grandes entreprises qui tend à imposer de plus en plus des solutions SaaS.

L’ERP arrive donc en 2e position des logiciels « les plus hébergés dans le Cloud » juste derrière les logiciels de comptabilité/finance (34 %). « L’hébergement dans le Cloud est perçu par les dirigeants de ces entreprises comme une solution rapide, fiable et clé en main qui présente de nombreux atouts tels qu’une infrastructure légère, des ressources toujours disponibles, des mises à jour rapides, des données sécurisées ou encore des coûts maîtrisés », lit-on dans ce rapport.

Quels sont les avantages, mais aussi les inconvénients du Cloud, selon les dirigeants des TPE/PME industrielles ? L’environnement et l’infrastructure toujours à jour et conformes au dernier standard sont l’avantage le plus plébiscité (84 %) par les répondants qui possèdent un ERP.

Être plus agile pour répondre aux nombreux enjeux

Citée par 76 % des dirigeants et responsables informatiques de PME industrielles, « la gestion automatique des sauvegardes » arrive en 2e position des avantages du Cloud juste devant « l’accessibilité à distance et en mobilité » (68 %), « un prix fixe qui inclut l’ensemble des services » (65 %) ou encore « le redémarrage rapide en cas de crash » (62 %) et « la facilité de mises à jour et d’installation d’applications » (61 %).

Viennent ensuite les atouts suivants :          

  • La délégation de la gestion des ressources humaines (50 %)
  • Le gain de temps sur la maintenance (48 %)
  • La flexibilité et l’adaptation de l’environnement et des ressources (46 %)
  • L’absence d’investissement important au départ (38 %).

Cette étude révèle également que les principaux freins à l’adoption du Cloud par les TPE et PME industrielles ont beaucoup évolué ces 5 dernières années. En 2016, la principale inquiétude exprimée concernait la « sécurité informatique » avec la crainte d’une protection insuffisante et non maîtrisée contre les cyberattaques.

Aujourd’hui, cette inquiétude ne concerne plus que 42 % des sondés et se place en 5e position derrière la dépendance vis-à-vis d’Internet (81 %), la dépendance vis-à-vis d’un prestataire (81 %), une baisse de confidentialité des données (57 %) et enfin un coût de possession des logiciels plus élevé à long terme (51 %).

Cette évolution des mentalités montre une prise de conscience de l’évolution des risques en matière de sécurité informatique dans les plus petites entreprises. Grâce à une architecture qui permet de bénéficier d’un environnement ultra-sécurisé, le Cloud apparaît désormais comme l’une des solutions les plus efficaces contre l’augmentation croissante et de plus en plus sophistiquée des cybermenaces.

Pour Sylob, « l’adoption du Cloud permettra aux TPE/PME industrielles de répondre de manière plus agile aux nombreux enjeux auxquels elles doivent faire face, telles que l’adaptation à de nouveaux modes de travail la numérisation de leurs usines, la multiplication des cyberattaques et ce, dans un environnement toujours plus concurrentiel. »

publicité