En 2020 le numérique s’est révélé être un atout pour la continuité de l’activité des entreprises. Mais, si 75 % des entreprises de plus de 50 salariés considèrent que la crise sanitaire et économique renforce le besoin de transformation digitale, les TPE y viennent petit à petit.

Nous avons souvent évoqué le sort des grandes et moyennes entreprises durant la pandémie, mais beaucoup plus rarement celui des TPE. Pourtant, celles-ci constituent un tissu économique de proximité qui pèse sur l’économie française. Selon les chiffres de l’Insee, 1,22 million de TPE en France génèrent 11 % du produit intérieur brut. Déjà fragiles en temps normal en raison de la faiblesse de leurs fonds propres, les TPE sont les premières à souffrir en cas de crise. Contrairement aux PME et aux grands groupes, elles sont moins convaincues que la crise sanitaire renforce le besoin de transformation numérique. C’est en résumé le résultat d’une étude menée par OpinionWay pour le compte de Sage.

L’enquête a été menée dans une période d’incertitudes, entre les deux confinements auprès de 808 décisionnaires et dirigeants d’entreprises. Si 75 % des entreprises de plus de 50 salariés considèrent que la crise sanitaire et économique renforce le besoin de transformation numérique, sur le segment des TPE (3 à 9 salariés), un peu moins de la moitié des répondants (46 %) considère que le besoin de transformation numérique a été renforcé par la crise sanitaire. Un chiffre significativement moins élevé comparé au segment PME et légèrement inférieur à la totalité de l’échantillon (49 %). 

Des dirigeants convaincus par la transformation numérique

Cependant, si l’on prend en compte les réponses des dirigeants de TPE, la proportion de ceux qui sont convaincus que la transformation numérique est un enjeu majeur, change significativement. Preuve que les dirigeants y voient un axe de développement stratégique, malgré un retard marqué des TPE en termes de transformation numérique. Ainsi, 58 % d’entre eux ont relativement bien identifié la digitalisation comme un enjeu majeur du fait du contexte actuel.

Selon le rapport, un quart de la totalité de l’échantillon des dirigeants (TPE, PME, ETI) utilise une solution cloud pour la gestion commerciale et le pilotage de la performance. Cependant, si le segment des TPE est un peu en retard par rapport aux PME et aux ETI, 19 % des dirigeants d’entreprises de 3 à 9 salariés et 43 % des dirigeants de TPE se disent intéressés par une solution de gestion en cloud. Au regard des bénéfices de la numérisation, 23 % des dirigeants de TPE considèrent que la transformation numérique leur a permis de se diversifier et 41 % considèrent qu’elle a permis la croissance de leur activité. Cependant en raison de la faiblesse de leurs fonds propres, les TPE ne disposent pas de marges de manœuvre suffisantes pour faire face aux aléas conjoncturels. De plus, les préjugés semblent tenaces selon Pacôme Lesage, VP Product chez Sage Europe du Sud, « Le cloud est l’outil de prédilection des entreprises agiles, pourtant encore trop d’entreprises gèrent leur comptabilité uniquement avec l’outil Excel, se heurtant sur une idée reçue : le cloud serait trop cher et compliqué à mettre en place », explique-t-il.

publicité