Bitglass, éditeur de solutions de CASB, Cloud Access Security Broker, donne un Etat de l’art de l’adoption du Cloud au sein des entreprises ainsi que celle du SSO, Single Sign On. Une progression certaine pour le Cloud mais qui reste incertaine pour le SSO.

L’étude proposée par Bitglass a pour but d’évaluer le taux d’adoption du Cloud au sein des entreprises, mieux comprendre les services qu’elles adoptent. 138 000 sociétés, tous secteurs d’activité confondus, ont participé à cette enquête réalisée fin 2019. Les chiffres d’adoption entre 2014 et 2019 montrent que la transformation numérique est très avancée : de 24% en 2014, elles sont désormais 86% à utiliser le Cloud au sein de leur Système d’Information, SI.

1

Une banalisation du SaaS

Et si l’on considère le type d’applications utilisées en mode SaaS, Software as a Service, en ne se cantonnant qu’aux principales solutions du marché soit la G-Suite Google, Office 365 de Microsoft, Salesforce, Slack et Box, la progression est fulgurante. Et de façon générale, le Cloud en mode SaaS est devenu incontournable.

Office 365 décroche la première place sur la durée en partant de 8% en 2014 pour finir à 79% en 2019. Pas de surprise ici, la bureautique est un des premiers usages pour lequel le Cloud devient indispensable. En revanche, Google, grand précurseur avec 16% d’adoption en 2014 n’a fait que doublé son taux en 2019 avec 33%. Grand perdant face à un Microsoft qui a su opérer une transition numérique avec succès.

Si l’on se penche sur les deux dernières années, 2018 et 2019, sur des solutions natives Cloud, la progression est moins flagrante. Salesforce a tout de même connu une croissance de 6% en un an, Slack de 19% alors que Box stagne. Pour ce dernier, le succès grandissant du Cloud ne semble pas lui profiter.

2

IaaS, disparité d’adoption

En ce qui concerne l’adoption de l’IaaS, Infrastructure as a Service, Bitglass s’est concentré sur AWS, Amazon Web Services, pionnier et premier fournisseur de cette catégorie. Sur les deux dernières années, le Top 5 des secteurs d’activités qui externalisent leur infrastructure se modifie sensiblement. Alors que les Technologies, l’Education et les Médias restent dans le classement, on voit disparaître l’Agriculture et les finances au profit des Télécommunications et des Associations. A noter que les Télécommunications ont connu la plus forte progression pour atteindre les 27% en entrant directement en troisième place de ce tableau. Les Technologies restent en tête avec une progression d’utilisation de services IaaS de seulement 10% en atteignant un taux de 32% en 2019. Les Médias connaissent une meilleure croissance avec 13% et remportent la seconde place.

3

Un SSO qui peine à être adopté

Une fois que le Cloud fait partie intégrante du SI, notamment le SaaS, il est bon de se poser la question de la sécurité. Par exemple, pour les entreprises qui ont recours à Office 365, comment gèrent-elles les accès aux multiples applications du service ? Le SSO, Single Sign On, est souvent préconisé dans un tel cadre pour conserver un niveau de sécurité sans aide de « Post it » ou autre moyen de mémorisation d’une multitude mots de passe. L’est-il réellement dans les faits ?

Pour le secteur de l’éducation avec 81% d’adoption d’Office 365, le SSO est bien adopté avec un taux d’utilisation pour 61% des répondants. Le domaine des Technologies est littéralement au même niveau que le secteur de la Santé avec un taux d’adoption de O365 de, respectivement 80% et 79%, et une utilisation du SSO, de 33% et 30%. Ce sont les mauvais élèves en termes de prise de conscience du besoin d’une sécurité à renforcer pour les accès en mode SaaS. La Finance fait un peu mieux avec seulement 41% de ces sociétés qui utilisent un SSO dans le cadre d’accès à de multiples applications dans le Cloud. Cependant la progression en un an est de 12% pour ce secteur en termes d’utilisation de SSO ce qui reste positif.

4

Quand on considère le Top 5 du taux d’adoption du SSO, on s’aperçoit que l’Education en première place n’est qu’à 61% et que le second dans la liste, les organismes gouvernementaux, n’arrive qu’à 46%. Ce sont des résultats somme toute assez faibles face à l’importance de protéger les accès dans le Cloud et notamment au regard du pourcentage d’entreprises qui ont adopté le Cloud, en progression lui de 86% sur la même période.

5

1 commentaire