Selon l'indice « Supply Chain Recovery Index » publié par Shippeo, les supply chains redémarrent lentement. Mais certains secteurs sont encore très loin d’avoir atteint un niveau optimal.

La crise sanitaire a entraîné d’importants changements dans les types de marchandises transportées par route en Europe. La pandémie a entrainé également une augmentation spectaculaire des retards de livraison.

Shippeo (spécialisé dans la visibilité en temps réel de la supply chain), qui suit chaque année près de 5 millions d'ordres de transports auprès de 140 000 transporteurs en Europe, précise en effet que les transporteurs et les responsables d’entrepôts ont dû composer avec une réduction de la disponibilité des employés et des protocoles de santé et de sécurité plus stricts.

Depuis la situation s’améliore progressivement si l’on se réfère à son indice pour mesurer en temps réel le niveau de reprise d'activité dans 5 secteurs d'activité à l'échelle européenne.

Cet indice repose sur des données d'activité issues de 3 000 sites industriels et entrepôts, combinées avec l'analyse de milliers d'ordres de transport. Il compare le niveau d'activité moyen de la semaine du 9 mars 2020 (base 100 de l'indice), avec l'activité logistique actuelle.

Mis à jour en temps réel, cet indice révèle que les chaînes logistiques européennes affichaient un niveau d’activité moyen de 35 % sur la semaine du 27 avril (la référence de 100 % remontant à la semaine du 9 mars).

Certains secteurs ont connu un déclin spectaculaire de leurs activités de la chaîne d'approvisionnement, en particulier l'industrie automobile et les équipements de transport.

Au cours des dernières semaines, presque tous les secteurs ont connu une hausse de l'activité de la chaîne d'approvisionnement.

Des secteurs comme l’alimentation, les boissons et le tabac sont passés de 85 % à 91 %. Mais beaucoup d’autres n’atteignent pas encore la barre de 50 % :

  • L'activité de transport du BTP, des matériaux et des machines a légèrement augmenté pour atteindre 36 % ;
  • Le commerce de détail non alimentaire a légèrement progressé, à 22 % ;

La moyenne de tous les secteurs est maintenant de 38 % de reprise des opérations normales, contre 30 % auparavant.

Sur l'ensemble des réseaux de transport, Shippeo a constaté une augmentation de 52 % de la proportion de camions transportant des produits alimentaires et agricoles par rapport aux autres catégories, car les livraisons de fournitures essentielles dominent les voies de navigation.

Shippeo publie une carte interactive des flux européens.

Source: Shippeo

publicité