Les futurs employés peuvent s'attendre à des salaires plus élevés en fonction de l'augmentation de la demande en 2021, selon une étude de Randstad.  Les entreprises devraient embaucher davantage de profils IT dans tous les secteurs.

Avec trop de postes à pourvoir dans les technologies de l'information et pas assez de talents pour les occuper, la demande dans l’IT devrait continuer à augmenter. Et les projets de transformation numérique, stimulés par la pandémie, devraient favoriser cette croissance.

Les salaires à six chiffres sont devenus la norme, quels que soient le niveau d'expérience et le titre du poste, et la croissance devrait se poursuivre, selon le guide des salaires 2021 de Randstad.

En haut de la liste, les entreprises exigent davantage d'ingénieurs en informatique, de développeurs DevOps, de développeurs frontaux, d'ingénieurs en machine learning et de spécialistes en cybersécurité. Mais elles doivent être prêtes à payer le prix fort pour s'assurer le talent nécessaire, selon Randstad.

Par exemple, aux États-Unis, le salaire annuel moyen des développeurs DevOps est de 137 830 dollars et les développeurs de cloud de niveau moyen peuvent espérer gagner 135 191 dollars. Il s'agit d'un environnement d'embauche « pay-to-play », constate Randstad dans son rapport. Les entreprises devront donc prévoir dans leur budget des dépenses considérables pour bénéficier d’un service informatique de haute qualité.

Pour les postes liés à la cybersécurité, la demande est encore plus forte. Les entreprises ont affiché plus de 166 000 postes d'analystes au cours des 12 derniers mois, et le secteur est confronté à une prévision de croissance de 28 % au cours de la prochaine décennie, selon Randstad.

« La demande de professionnels de l'informatique ayant des compétences dans le domaine du cloud et de la cybersécurité est élevée depuis des années », a déclaré Zane Schweer, qui a dirigé le rapport Global Knowledge de Randstad. Et,« la pandémie l'a accentuée, mais ce n'est pas nouveau ».

Comme l'architecture informatique est devenue plus compliquée, « les salaires devraient continuer à évoluer dans le bon sens » et les innovateurs seront en mesure de recevoir les meilleurs salaires, a déclaré Zane Schweer.

Très peu de postes répertoriés dans le guide des salaires 2021 de Randstad pour les emplois technologiques sont inférieurs à un salaire de 100 000 dollars. Parmi les postes informatiques les moins bien rémunérés, on trouve les techniciens du service d'assistance, les chefs de projet et les concepteurs pédagogiques.

Pénurie oblige, 80 % des professionnels RH sont également prêts à recruter des développeurs sans formation diplômante.

Le passage au travail à distance entraîne également une « normalisation des taux de rémunération » entre les différents sites, selon Christine Trykoski, directrice du recrutement de Randstad Technologies. Les employés n'ont plus à se déplacer vers des lieux où le coût de la vie est élevé pour occuper des postes informatiques bien rémunérés. Si certains peuvent subir une baisse de salaire, Christine Trykoski s'attend à une augmentation générale de 2 %.

Opportunités de croissance

Dans l'ensemble, la demande de professionnels en technologies de l'information ne se limite pas à des augmentations de salaire. Les candidats peuvent demander d'autres avantages qu’une augmentation de salaire.

« La flexibilité est l'une des choses les plus importantes que nous ayons constatées », a déclaré Christine Trykoski. D’autres critères deviennent essentiels.  « Environ un adulte sur cinq en âge de travailler a déclaré qu'il ne travaillait pas parce que la COVID-19 a perturbé la garde de ses enfants. Et, bien que le maintien des parents dans la population active soit essentiel pour notre reprise économique, seul un tiers des organisations disposent d’un programme de garde d'enfants », a déclaré Karen Fichuk, PDG de Randstad North America.

Ces avantages montrent l'engagement des managers et l'importance que les entreprises accordent à leurs employés, un trait que les meilleurs talents recherchent, selon Christine Trykoski.

Mais pour le développement de leur carrière, les professionnels de l'informatique recherchent également des emplois offrant des opportunités de croissance. Elles ont été le principal facteur de changement de l'emploi dans l'enquête de Global Knowledge auprès de 9 505 professionnels.

publicité