Alors que certains pans de l’économie vont souffrir de la crise, le secteur de la Tech sera inégalement impacté. Le logiciel et les services en ligne seront épargnés tandis que le secteur des produits électroniques devrait connaitre une sortie de crise difficile.  

La pandémie du Covid-19 est une tragédie humaine qui risque de se muer en tragédie économique, tant les inconnues d’après-crise sont nombreuses. Certes, les études et les spécialistes prédisent un redémarrage progressif, débutant par les secteurs essentiels en premier. Mais même ces secteurs devraient subir la disruption brutale du confinement et ses conséquences, dont la rupture des chaînes de valeur, avec la disparition des acteurs les plus vulnérables, n’est qu’un aspect parmi d’autres.

La reprise de la consommation et sous quelles formes en est un autre. Il est probable qu’après des semaines de confinement ils vont se ruer sur certaines activités, services et produits, mais bien malin qui pourra prédire lesquels et comment ils seront consommés. Alors que les habitudes de consommation ont connu une mutation importante ces dernières années, il est fort probable que la crise actuelle va amplifier ce mouvement et convaincre les derniers réticents.

Tous ces facteurs vont avoir un effet sur le marché des produits technologiques. Computer Economics, en collaboration avec sa société mère Avasant, a publié le Coronavirus Impact Index by Industry qui examine comment COVID-19 affecte 11 secteurs industriels majeurs dans quatre dimensions : le personnel, les opérations, la chaîne d’approvisionnement et les revenus. Computer Economics est un cabinet d’étude spécialisée dans la gestion stratégique et financière des technologies de l’information, alors que sa maison mère, Avasant, est un cabinet de conseil en management spécialisé dans les technologies de l’information et la transformation numérique.

a

Le secteur de la Tech inégalement touché

D’après cette étude, le secteur de la Tech ressentira les effets de la pandémie de manière très diverse. Malgré le confinement, certaines entreprises de logiciels pourraient voir leurs revenus augmenter, affirme le rapport. Les éditeurs de logiciels et de services qui permettent de travailler à distance et de collaborer, tels que Zoom, Slack, GoToMyPC, Zoho Remotely, Microsoft Office365, Atlassian et d’autres, voient déjà la demande augmenter à mesure que les entreprises augmentent leurs capacités de travail à distance.

Dans le domaine des services en ligne, les éditeurs et diffuseurs Internet « verront la demande augmenter en raison des craintes de propagation du virus et des millions de personnes qui resteront chez elles et iront en ligne », explique le rapport. Partout dans le monde, les entreprises devront allouer davantage de ressources à ceux qui travaillent à domicile en raison du virus. Ce qui devrait doper la demande.

Sur les segments de la vente de produits, la fabrication d’ordinateurs, de smartphones et de composants sera fortement touchée par la fermeture d’usines en Chine et la mise en quarantaine des travailleurs. Les principaux acteurs, dont Apple et Microsoft, ont émis des avertissements concernant des revenus potentiellement inférieurs aux prévisions. La mondialisation de la chaîne d’approvisionnement et la baisse de la demande des consommateurs en Chine devraient impacter durement ces secteurs. « Dans le même temps, nous constatons également que de grandes entreprises passent de grosses commandes d’ordinateurs portables pour aider leurs employés qui travaillent désormais à domicile », affirme le rapport.

En conclusion, l’étude recommande de suivre le marché de la Tech secteur par secteur, tout en affirmant qu’il y aura un impact général « mitigé ». « Sur la base des évaluations de l’impact dans chaque dimension, nous estimons que l’impact global sur le secteur des hautes technologies et des télécommunications est important », conclut le rapport.

publicité