Avec sa solution de gestion des notes de frais en mode SaaS, Concur est le second grand acteur du cloud après Salesforce.com. Un positionnement enviable, mais vaut-il les 8,3 milliards de dollars que SAP lâche pour l'acquérir ?

Avec sa solution éprouvée de gestion des notes de frais en mode SaaS (Software-as-a-Service), Concur est le géant du T&E (Travel and Expense), un gigantesque marché qui se chiffre à 1,2 trillion (milliers de milliards) de dollars, et qui ne cesse de progresser au rythme de la mobilité. La firme annonce plus de 28.000 clients, soit environ 25 millions d'utilisateurs provenant de 150 pays. Et un chiffre d'affaires de 700 millions de dollars.

Avec l'acquisition de Concur, SAP s'offre un géant du SaaS, qui vient compléter sa division 'business network' avec la gestion corporate des déplacements des employés. La division a été initialament constituée après les rachats de Ariba et Fieldglass, aujourd'hui rejoints pas Concur.

Pourquoi racheter Concur ?

Comme tous les grands acteurs du logiciel, SAP étend ses activités par croissance externe. Le géant allemand de la gestion d'entreprise (ERP) a ainsi complété son offre voici bien longtemps avec la BI avec le rachat de la pépite française Business Objects. Plus récemment il s'est engagé dans les ressources humaines avec le rachat de SuccessFactors, ainsi que dans la gestion du marketing. Et aujourd'hui, il mise sur la gestion du business, avec une dernière étape sur les notes de frais via Concur.

La démarche de l'éditeur a du sens. Surtout que l'ERP et le T&E sont deux marchés peu concurrents. L'offre va donc prendre logiquement place au sein du portefeuille applicatif de SAP. Tandis que seulement 30 % des clients de Concur sont équipés de solutions SAP, c'est la majorité des clients de SAP qui ne sont pas clients de Concur. Ce qui en dit long pour le potentiel que l'éditeur peut en tirer.

Cela vaut-il 8,3 milliards ?

L'acquisition de Concur permet à SAP de devenir un acteur incontournable des services corporate dans le cloud. L'éditeur va en profiter également pour ajouter une couche de HANA, sa plateforme in-memory, pour accélérer les capacités de traitement du service. Mais même s'il est important, le chiffre d'affaires actuel de Concur, 700 millions de dollars, ne justifie pas les 8,3 milliards de dollars engagé pour son rachat !

Surtout qu'après avoir affiché une forte progression, le titre Concur a cessé de performer à Wall Street. SAP offre aux actionnaires de Concur un bonus de 20 % sur la valeur du titre, ce qui ne se justifie pas. A moins que SAP n'ait cédé à la pression concurrentielle... Les autres grands acteurs de l'ERP sont également à la recherche de relais de croissance, investissent dans les solutions RH et marketing pour étoffer leur portefeuille. Microsoft et Oracle étaient certainement sur le coup pour acquérir Concur, et SAP a probablement dû jouer la sur-enchère !

Reste qu'avec cette acquisition SAP affiche aujourd'hui plus de 50 millions d'utilisateurs dans le cloud, et ses solutions assurent la gestion de plus de 600 milliards de dollars de transactions annuelles. Et cela, pas un de ses concurrents ne peut en dire autant...

AUCUN COMMENTAIRE