La 16ème étude annuelle Harvey Nash CIO Survey affiche un record d'optimisme chez les DSI, qui profitent de budgets en hausse, tirés par les changements des priorité des chefs d'entreprises. Seule ombre au tableau, un déficit de talents... et l'émergence des CDO (Chief Digital Officer).


Tous les éléments semblent réunis pour indiquer la fin de la grande récession chez les DSI... Tout du moins chez les 3200 CIO (Chief Technology Officer) de la 16ème étude annuelle Harvey Nash CIO Survey provenant de plus de 30 pays dans le monde. Ils réunissent ensemble un budget cumulé dans les IT de 160 milliards de dollars !

Les 4 tendances de la DSI en 2014

Les analystes de Harvey Nash ont extrait quatre tendances majeures de leur étude, que nous décrivons ci-dessous. Elles sont suffisantes – désormais principalement tournées vers la croissance et l'efficience, ainsi que vers la création de nouveaux rôles numériques - pour qu'ils puissent affirmer que les DSI dans le monde affichent un record d'optimisme.

- Le PDG/CEO change ses priorités

L'étude annonce la fin de 5 années de priorité des entreprises sur la réduction des coûts. Plus de 6 dirigeants CEO/PDG sur 10 (63%) fixent leur priorité sur les projets qui génèrent du cash – marketing numérique, systèmes orientés vers l'expérience client, innovation, etc. - et s'appuient sur la technologie pour augmenter l'efficacité de leurs opérations.

- Budgets en hausse

Contrepartie de ce changement stratégique à la tête des entreprises, les budgets se sont affichés en hausse au cours des 12 derniers mois chez près d'une DSI sur 2 (46%), soit une progression sensible par rapport à 2013 (42%), et surtout le plus haut niveau de progression depuis 2006 et l'avant crise.

- Pénurie de compétences

Corolaire du changement de priorité des dirigeants d'entreprises, la recherche de nouvelle technologies et d'innovation, et le lancement de nouveaux projets, sont autant de portes ouvertes vers le recrutement de nouveaux profils maitrisant ces technologies. Seulement en la matière, les DSI interrogés font majoritairement (60%) le constat d'une pénurie de compétences. Si ce déficit touche toutes les régions du monde, l'Europe est à ce titre dans la moyenne mondiale, c'est l'Asie qui s'affiche largement en tête de la problématique avec 76 % des CIO qui font ce constat.

Pour affronter cette difficulté, 90 % des DSI avancent une stratégie de fidélisation des experts au sein de leurs équipes, une priorité pour 35 % d'entre eux, et même 46 % dans les DSI de plus de 250 personnes. Autre stratégie avancée, la construction de compétences internes, en particulier dans les domaines de la gestion du changement et de la gestion de projet.

- Emergence du CDO

Autre corolaire de ces tendances vers les projets et l'innovation dans les outils numériques, l'émergence massive - chez 70 % des entreprises interrogées – du poste de CDO (Chief Digital Officer). Ce pote n'existait pas auparavent, seulement 16 % des entreprises affichant un budget IT égal ou supérieur à 100 millions de dollars ayant indiqué la présence d'un CDO sur l'étude de 2013.

Une conclusion en demi-teinte

Les conclusions que nous pouvons apporter à la 16ème étude annuelle Harvey Nash CIO Survey ? La première, pour rejoindre les analystes, c'est en effet un retour à l'optimisme. Un climat rendu favorable par les changements de priorités des entreprises, qui placent l'IT au cœur de leur stratégie, et misent désormais sur l'innovation pour accompagner leur croissance. Ce qui entraine enfin un retour à la hausse des budgets. 

Ces nouveaux choix technologiques font se confronter la DSI à une difficulté majeure, la recherche de compétences sur ces technologies, qui affichent une réel pénurie. Mais c'est surtout le DSI qui risque de perdre une partie de son autorité, au profit du CDO qui s'accaparerait un rôle de plus en plus important dans la stratégie numérique de l'entreprise. Une mission dans laquelle, selon l'étude, il n'y aurait plus qu'un DSI sur deux (50%) qui jouerait un rôle actif... Il étaient 56 % lors de la précédente étude, la chute pourrait s'annoncer vertigineuse !

AUCUN COMMENTAIRE