Compétent, rapide, audacieux, innovateur, mais sachant éviter de surcharger son ego, le portrait du CDO proposé par McKinsey a tout pour séduire. Et surtout pour accompagner la transformation digitale des entreprises.

Depuis 2013, première apparition réellement significative de la fonction dans les statistiques d'emplois IT aux Etatas-Unis, le nombre des CDO (Chief Digital Officer) a doublé chaque année. Certains d'entre eux affichent des succès parfois étonnants... quelles sont leurs meilleurs pratiques ?

Dans un récent article intitulé « Transformer in Chief: The New Chief Digital Officer », les analystes de McKinsey analysent le profil, la mentalité et les causes de succès des CDO, une fonction en pointe de la transformation digitale des organisations. Une démarche intéressante lorsque l'on constate que 90% des entreprises les plus performantes ont totalement intégré les initiatives numériques dans leur processus de planification stratégique.

Portrait de CDO

« Fini le temps où le CDO était responsable de l'introduction de capacités numériques de base et parfois de piloter une poignée d'initiatives. Le CDO est maintenant un 'transformateur en chef', chargé de coordonner et de gérer les changements globaux qui abordent tous les domaines de l'entreprise, et de mettre à jour la façon dont l'entreprise va construire des business entièrement nouveaux. »

Le portrait que McKinsey dresse du CDO est pour le moins séduisant et atypique : il est enclin à mettre en place des actions rapides, il est audacieux en affaires, il est susceptible d'être considéré comme un innovateur et capable de poursuivre dans la voie de la disruption, et il sait faire preuve de compétences, tout en protégeant son ego.

Les best practices des meilleurs CDO

L'étude de McKinsey a identifié les meilleures pratiques des CDO qui ont rencontré le succès :

  • Fixer des objectifs concrets
  • Savoir prendre des risques

Le CDO a la capacité d'adopter une stratégie et à s'y tenir, d'investir dans l'innovation, d'acquérir des technologies disruptives, voire de démarrer de nouveaux business.

  • L'obsession du client

Le CDO prend toute sa dimension dans les entreprises qui développent une vue profonde et détaillée du comportement des clients dans tous les canaux, afin de fournir un point de référence commun dans les discussions business.

  • Evangéliste de la Customer Experience

Tableaux de bord, 'war room' numérique, mails réguliers rendent le CDO plus efficace pour mesurer la clientèle, repérer les ruptures et les idées.

  • Agir rapidement

Le CDO fixe des objectifs à court terme afin d'obtenir des succès rapides, ce qui au sein de l'entreprise renforce la confiance dans ses visions, son leadership et offre l'impulsion pour les projets futurs.

  • Favoriser l'éducation digitale

Dans un effort éducatif, rapprocher les équipes de développement et la direction générale, voire les membres du conseil d'administration.

  • Vitesse et agressivité

SI le CDO sait profiter de l'automatisation pour agir rapidement, il sait également se fixer des objectifs agressifs, en particulier pour accélérer et réduire le time to market.

  • Etendre constamment son réseau

Le CDO construit des réseaux de personnes, de technologies et d'idée, jusqu'en dehors de son entreprise. Il peut par exemple consacrer plus de la moitié de son temps avec des partenaires externes.

  • Raconter une histoire avec des images

Le visuel est incontournable pour tracer la relation entre le client et les ressources Big Data, et démontrer ainsi où sont les opportunités et les difficultés.

  • Être décisif

Le CDO qui réussit sait tuer rapidement les projets en situation d'échec, intégrer les leçons apprises et progresser.

Image d'entête iStock @ Bualai

AUCUN COMMENTAIRE