La transformation numérique des entreprises est un sujet d'actualité qui n'a pas encore révélé tous ses secrets... ou parfois travers ou excès ! Les analystes de Constellation Research ont réalisé une synthèse des premiers projets de transformation du business digital et en ont décliné 7 règles.

Il est temps de se préoccuper de la transformation numérique des entreprises. Le marketing s'est déjà emparé de ces projets, et a créé des postes spécifiques pour engager les travaux dans la publicité, les médias et les divertissements. Et la question de pose aujourd'hui, les processus de transformation numérique doivent-ils être menés par la DSI, ou par le métier émergeant du Directeur Digital à l'image du CDO (Chief Digital Officer) des entreprises américaines, voire par le marketing qui prendrait le pouvoir sur la DSI ?

Constellation Research - un cabinet d'étude créé par R 'Ray' Wang en marge des géants mondiaux Gartner, IDC et autres Forrester - ne répond pas directement à cette question. Même s'il constate que l'entreprise numérique est une affaire de compétences, et que le CIO (Chief Information Officer) et ses CTO (Chief Technology Officer), autrement dit la DSI, sont les mieux placés pour mener cette mission... mais par forcément pour en être l'animateur !

Les sept règles

Constellation Research a en revanche travaillé avec le conseil de recherche de CXO pour analyser les projets de transformation numérique engagés et faire émerger les catalyseurs de la réussite de ces projets, sous la forme de 7 règles.

Règle 1:

Le rupture numérique est plus qu'un changement de technologie, c'est la transformation des modèles économiques et de l'engagement des organisations. L'objectif est de créer des modèles économiques transformationnels.

Règle 2:

Nous passons de la vente de produits et services aux promesses des marques. Dans le monde numérique, l'approche traditionnelle du 'time to market', du prix et du produit ne sont plus différentiants. Les marges élevées viendront de la prestation, de l'élévation, et du renforcement des promesses de la marque.

Règle 3:

La compétence numérique sert 5 générations de clients et d'employés. L'âge et les concepts générationnels ne comptent plus, nos compétences viendront de notre capacité à interagir avec les technologies et des valeurs que nous apporterons au partage.

Règle 4:

La donnée (data) est la base de l'entreprise numérique. Le cycle de la donnée à la prise de décision en est la fondation. Quant à la capacité de l'information à circuler sur l'infrastructure des données, elle est l'épine dorsale du numérique.

Règle 5:

Si 20% de votre chiffre d'affaires n'est pas un courant d'idée d'ici à 2020, vous disposerez pas d'un modèle économique numérique. Pour éviter cela, et transformer le flot d'idées en source de revenus, il fait rechercher les idées qui sont différenciantes, celles qui peuvent être monétisées, et comment les transfomer en modèle numérique.

Règle 6:

Pour infuser le numérique dans votre organisation, il faut plus qu'un CDO, il faut se poser la question de la pertinence de disposer d'un patron du numérique aux pouvoirs étendus ?

Règle 7:

Il faut investir dans des 'artisans' du numériques et pour cela attirer et retenir les talents. Ici, l'expression 'artisan' est l'acronyme de « Authentic – Relevant – Transparent – Intelligente – Speedy – Articstic - Non conformist ». Tout un état d'esprit au service de la transformation numérique de l'entreprise.

AUCUN COMMENTAIRE