La prise d'initiative dans le numérique pour se connecter avec le client est importante, voire stratégique pour 7 entreprises sur 10. Mais combien ont-elles dépensé et pour quels revenus en retour ? Qu'est-ce qui différencie le leader du suiveur ? Et pourquoi l'écart entre ces deux approches ne cesse de se creuser ?

95 % des entreprises utilisent des plateformes numériques pour se connecter avec leurs clients, et pour 70 % d'entre elles les initiatives digitales sont importantes. C'est ce que vient confirmer l'étude « The Road to Reimagination : The State and High Stakes of Digital Initiatives », publiée par Tata Consultancy Services (TCS) en juillet 2014, et réalisée auprès de 820 grandes entreprises dans le monde. L'étude mérite d'être creusée, car selon l'approche de l'entreprise, entre la prise d'initiatives et le simple suivi des tendances, c'est le jour et la nuit !

Les entreprises qui considèrent l'importance de déployer une stratégie numérique ont dépensé en moyenne 113 millions de dollars pour matérialiser leurs initiatives. 59 % d'entre elles ont lancé un produit ou un service numérique - 50 % pour se connecter au client via une application mobile ou un réseau social, avec les outils de monitoring, et 34 % via un produit ou service que le client achète et télécharge - et elles en attendent un revenu moyen de 234 millions de dollars.

Les 5 priorités d'investissements dans le digital

Une stratégie d'investissement dans le numérique n'est jamais monolithique. En revanche, les entreprises qui investissent fortement dans le numérique misent en priorité sur le Big Data et les analytiques, qui confirment être une tendance majeure.

L'étude de TCS a clairement identifié 5 priorités d'investissement :

  • 28 % - Big Data et analytiques
  • 20 % - Médias sociaux et communautés en ligne
  • 20 % - Mobile et devices numériques
  • 19 % - Services de cloud computing
  • 13 % - Intelligence artificielle (AI), machine learning et robotique

L'écart se creuse entre leaders et followers

Ce que l'étude TCS vient démontrer, en revanche, c'est l'écart entre le leader, les entreprises qui prennent l'initiative de jouer la carte du numérique, et le suiveur (follower), celles qui se contentent de suivre la tendance. Ce qui les différencie c'est, selon TCS, que les leaders numériques cherchent à améliorer la précision dans la prédiction de la demande et à identifier les améliorations du produit et les nouvelles offres. Tandis que les suiveurs numériques se contentent de commercialiser leurs offres.

Une des différences clés entre les deux approches est que la stratégie numérique du leader est clairement et globalement définie, alors que l'on attend encore une stratégie chez le suiveur... 57 % des leaders affirment disposer d'une vue unifiée de la façon à laquelle ils se connectent à leurs clients. A l'opposé, 50 % des suiveurs laissent individuellement les métiers décider de leur stratégie numérique.

Ainsi, si la moyenne d'investissement dans la stratégie digitale est de 113 millions de dollars, les leaders investissement 290 millions et les suiveurs 93 millions. L'effet est sans appel, la progression des revenus des leaders est de 70 %, celle des suiveurs de 7 %. Pour résumer, les leaders investissent 3 fois plus que les suiveurs, mais leurs revenus progressent 10 fois plus vite...

Et de conclure que l'étude TCS révèle qu'il y a encore du travail qui attend nos entreprise. 8 % seulement d'entre elles ont commencé à ré-imaginer numériquement leur business, et qu'elles ne sont que 32 % à penser le faire avant 2020...

AUCUN COMMENTAIRE