C'est en effet à un vrai dilemme que la DSI doit se confronter, avec des règles qui changent en permanence, une surcharge des données, et des combats d'arrière garde qui cachent en réalité de fortes attentes de la part des utilisateurs.

Le monde change, les attentes des clients également. Sur ce point, tout le monde est d'accord. Tout du moins 93 % des 3.600 décideurs IT et directeurs généraux qui ont planché pour Vanson Bourne et EMC sur la problématique de la donnée.

La conclusion de leur étude "Information Generation" tient en un dilemme : la donnée afflue, mais les responsables ne savent pas comment capitaliser sur cet afflux ! Plus précisément, 50 % des décideurs constatent l'afflux, et 49 % reconnaissent qu'ils ne savent pas comment capitaliser sur la donnée.

S'équiper, mais pour quoi faire ?

2 décideurs sur 3 affirment disposer d'un système technologique et analytique. Et 8 sur 10 (81%) ont indiqué qu'ils ont la capacité d'être toujours dans le coup (always on) et d'agir en temps réel. Pour autant, le système évoqué est loin d'être largement adopté. Et seulement 29 % de cette disponibilité annoncée l'est à l'échelle de l'organisation. Du coup, les cadres ne sont pas informés en continu, de manière structurée et systématique.

Les attentes sont pourtant bien réelles : disposer d'informations prédictives pour trouver des opportunités de réduction des coûts(43%) et identifier les tendance de consommation (40%). Comment ? Les clients de et dans l'entreprise ont une idée assez précise de ce qui peut leur donner un avantage compétitif :

  • 55 % - Disposer d'un accès plus rapide aux services...
  • 53 % - …et d'une disponibilité 24/7.

A cette question, 43 % des décideurs IT ont affirmé qu'ils offrent déjà un accès 24/7 aux produits et services de l'entreprise, et 12 % qu'ils projettent de le faire au cours des 12 prochains mois.

  • 50 % - Disposer de plus de plateformes...
  • 47 % - ...et d'une expérience personnalisée.

L'impact des grandes tendances technologiques

Reste à définir où porter son attention pour réduire le dilemme ? Là encore l'étude Vanson Bourne apporte sa réponse en indiquant les technologies qui, selon ceux qui les déploient, auront le plus fort impact :

  • 66 % - Les équipements (devices) mobiles ;
  • 51 % - Les data analytics ;
  • 45 % - Les Cloud Computing ;
  • 40 % - Les médias sociaux ;
  • 34 % - L'Internet des Objets ;
  • 34 % - La visualisation des données (data visualization) ;
  • 33 % - Les analytiques en temps réel ;
  • 30 % - La technologie wearable.
publicité