Une récente étude menée par MARKESS by exægis sur le marché du Digital Workplace en France met en lumière les grandes tendances de ce marché. Affichant une croissance durable de près de 5% par an, il devrait atteindre 2 milliards d’euros en 2023.

Le marché des fournisseurs de solutions de Digital Workplace se compose d’un écosystème fragmenté, riche en profils d’acteurs divers : éditeurs d’outils collaboratifs, fournisseurs de solutions de communication unifiée, intégrateurs, entreprises de services numériques (ESN), cabinets de conseil.

Issus des technologies de l’intranet, du collaboratif, des réseaux sociaux, de la GED, de l’ERP, des outils de virtualisation, de solutions de communications unifiées ou encore du hardware, ces acteurs participent conjointement à l’élaboration du Digital Workplace et développent des relations de partenariat, que ce soit pour compléter l’aspect fonctionnel de leurs offres ou pour déployer leurs solutions.

Pour MARKESS by exægis, le Digital Workplace idéal serait celui qui agrège sur une même plate-forme l’ensemble des fonctionnalités utilisées quotidiennement par les collaborateurs dans le cadre de leur travail : à savoir e-mail, messagerie instantanée, moteur de recherche, annuaire, réseau social interne, outils collaboratifs, applications métiers (bureautique, CRM, SIRH, etc.).

Selon cette enquête menée auprès d’une quinzaine de fournisseurs de solutions de Digital Workplace, MARKESS by exægis a pu dégager les principaux freins au développement et les opportunités qui animent ce marché.

Des habitudes de travail qui ne cessent d’évoluer

Parmi les opportunités offertes, le principal facteur identifié est l’évolution des besoins et des modes de travail des collaborateurs à travers leurs souhaits de simplification, d’interface unique et personnalisée, de communication, de partage de connaissances, de collaboratif et de travail à distance.

Mobilité, cloud et sécurité : trois maîtres-mots en matière de Digital Workplace

L’adoption du cloud et de la mobilité est toujours perçue comme un facilitateur pour le déploiement et une large adoption du Digital Workplace.

workplace

Les enjeux autour de la sécurité avec une reprise en main du contrôle des outils et une limitation des risques liés au shadow IT (matériels ou applications non pris en charge par le service informatique) sont également vecteurs de projets sur ce marché.

Par ailleurs, la volonté de mettre en place une marque employeur attractive pour attirer et retenir les talents est également source d’opportunités. Le Digital Workplace et la modernité des outils de l’entreprise sont ainsi considérés comme des facteurs de fidélisation.

Cette enquête de MARKESS by exægis met également en avant quelques freins qui retardent le développement de tous ces environnements collaboratifs

L’un des principaux est la résistance au changement au sein des organisations. Les autres éléments constatés sont la faiblesse des budgets alloués à ces projets, ainsi que l’intégration du Digital Workplace au sein d’un système d’information et d’espaces de travail déjà existant, ce qui suppose un « désilotage » pour pouvoir partager et unifier les documents et données associés.

Le Digital Workplace permet d’améliorer l’agilité au sein des entreprises en transformant l’environnement de travail des collaborateurs (aussi bien les outils que les espaces physiques) ainsi que les méthodes de travail employées.

Mais de nombreuses offres pêchent en matière d'intégration. Et une offre packagée « universelle » n’existe pas.

Source : MARKESS by exægis

AUCUN COMMENTAIRE