Les entreprises qui disposent d'au moins un innovation center marquent un focus particulier sur les tendances technologiques à venir, afin de s'y exposer, et dans une moindre mesure de mieux comprendre les besoins de leurs clients.

Pour affronter la compétition sur des marchés de plus en plus à la recherche des tendances qui émergent, les grandes entreprises mettent l'emphase sur l'innovation. Et pour cela se dotent pour environ 4 grands comptes sur 10, soit d'un unique innovation center pour un tiers d'entre eux (33%), soit d'un réseau de centres d'innovations pour les 2/3 restant (67%).

C'est ce qui ressort de l'étude mondiale « The innovation game: Why and How Businesses are Investing in Innovation Centers » menée conjointement par Altimeter Group et Capgemini, et publiée le 23 juillet dernier.

Notons au passage que 60% des entreprises qui disposent d'un innovation center affichent également une présence sur la Silicon Valley

Pourquoi ?

L'étude confirme les motivations de ces entreprises pour leur 'innovation center' : toutes font ressortir la nécessité de se tenir informées et actives sur le top des tendances technologiques. Avec pour mission de s'exposer aux technologies les plus récentes, pour 65 % d'entre elles. Et d'obtenir une meilleure compréhension des besoins de leurs clients, pour 35 % de ces entreprises, ce qui est un chiffre quelque peu décevant.

A propos des clients, une autre étude, menée 2 mois plus tôt par Lithium, à indiqué que pour 2/3 des dirigeants d'entreprises interrogés la pression ne cesse de croître en provenance des clients qui imposent aux entreprises d'innover. Ce qui fait de l'innovation un défit critique, voire une priorité stratégique.

Quels modèles d'innovation center ?

L'étude a identifié 4 modèles d'innovation center : les labs internes, les projets hébergés dans les universités, les hubs communeautaires (plus particulièrement tournés vers les start-ups), les petites équipes technologiques.

Pour quelles technologies ?

Reste à savoir quelles sont les tendances en matière d'innovation dans ces centres ?

  • 63 % - Mobilité
  • 51 % - Big Data et analytiques
  • 39 % - Internet des objets
  • 13 % - Robotique
  • 13 % - Réalité virtuelle
  • 5 % - Impression 3D

Le bémol de la R&D et ses échecs

Tout cela est bien beau, mais d'autres chiffres – cités par Capgemini - viennent malmener la vision de l'innovation au coeur des stratégies d'entreprises :

  • 5 % seulement des équipes R&D seraient motivées par l'innovation !
  • Jusqu'à 85 % des nouveaux produits sont un échec.
  • 90 % des entreprises se considèrent trop lentes dans leur lancement de nouveaux produits et services.

AUCUN COMMENTAIRE