Dernièrement, YouTube a désactivé près de 210 chaînes qui auraient été utilisées dans le cadre d’une « opération d’influence » visant à diffuser de fausses informations sur les manifestations à Hong-Kong. Shane Huntley, un ingénieur logiciel de l’équipe d’analyse des menaces de Google, a déclaré dans un blog que les canaux supprimés se comportaient de manière coordonnée. YouTube aurait découvert que des VPN et d’autres méthodes ont été utilisés pour dissimuler l’origine des comptes. Pour le moment, aucun détail sur le contenu des vidéos retirées n’a été divulgué. Google a également refusé de donner des précisions sur le nombre de personnes ayant visionné les vidéos ainsi que sur la durée de la campagne.

En début de semaine, Facebook a aussi supprimé 5 comptes originaires de Chine pendant que Twitter en a suspendu 936 pour avoir semé la discorde politique au niveau de leur plateforme. Twitter a également décidé d’interdire la publicité aux médias contrôlés par l’État. Les manifestations à Hong-Kong durent depuis le mois de mars dernier. Elles ont été déclenchées par un projet de loi permettant aux autorités d’extrader des personnes vers la Chine continentale et à Taiwan. Le nombre de manifestants est actuellement estimé à près de 1,7 millions.

#YouTube bloque plusieurs chaines ayant diffusé de fausses informations concernant les manifestations à… Click to Tweet
À lire aussi YouTube améliore (enfin) son algorithme de recommandation de vidéos

AUCUN COMMENTAIRE