Ce jeudi, le réalisateur hollywoodien Woody Allen a déposé une plainte contre Amazon Studios pour rupture de contrat. Le réalisateur a déclaré que la branche cinématographique d’Amazon avait refusé de publier son dernier film « A Rainy Day in New York ». Il a également rajouté qu’Amazon Studios avait mis fin à son contrat pour la production de 4 films supplémentaires. Face à cette circonstance, Woody Allen a décidé de réclamer 68 millions de dommages et intérêts à la firme. La plainte stipule qu’Amazon a mis fin au contrat en juin à cause d’une allégation qui indique qu’il ya des années de cela Woody Allen maltraitait sa fille adoptive Dylan Farrow. Cette dernière a encore réitéré les mêmes accusations lors d’une interview accordée à CBS This Morning en 2018 en affirmant que Woody Allen l’avait agressé en 1992 quand elle n’avait que 7 ans, ce que le réalisateur a fortement démenti. Cette accusation n’est pas la seule à avoir été divulguée contre Woody Allen. Plusieurs actrices hollywoodiennes telles que Greta Gerwig, Colin Firth et Mira Sorvino l’ont aussi dénoncé publiquement.

La poursuite affirme qu’Amazon Studios aurait déclaré avoir mis fin à son contrat avec Allen à cause des allégations de molestation et d’agressions sexuelles contre lui. Selon eux, le fait de travailler avec Woody Allen est devenu irréalisable, car de nombreux acteurs ne voudront pas associer leurs noms avec celui du réalisateur.

Woody Allen réclame 68 millions de dollars à #AmazonStudios Click to Tweet
À lire aussi Amazon Web Services est actuellement facturé par utilisateur

AUCUN COMMENTAIRE