Visa annonce le rachat de Plaid pour un montant de 5.3 milliards de dollars, soit le double de sa valorisation boursière. Peu connu des profanes, Plaid est surtout connu des développeurs du monde de la Fintech, en interconnectant les comptes bancaires à des applications financières type Acorns, Betterment, Chime, Transferwise ou Venmo. Plaid estime que plus de 25 % des utilisateurs ayant un compte bancaire aux États-Unis sont connectés à son API via une application tiers.

Depuis sa création, Plaid a vu la participation de plusieurs investisseurs dans son capital, comme Visa, son concurrent MasterCard, mais aussi les branches en capital-risque de Citi, d’American Express ou de Goldman Sachs. En 2018, Plaid a réussi un financement de série C et collecté plus de 250 millions de dollars, lui a attribuant une valorisation boursière de 2.7 milliards de dollars. Cette semaine, le PDG de Visa, Al Kelly, a déclaré que Plaid a enregistré une croissance annuelle de 100 % depuis 2015. En plus de replacer Visa sur le marché, le rachat de Plaid pourrait aussi lui apporter 100 points de base à la croissance de ses revenus. Dans ses dernières déclarations, Plaid annonce être connecté à 11.000 banques aux États-Unis, au Canada et en Europe, représentant plus de 20 millions de comptes bancaires. Depuis 2018, la société est présente au Canada et au Royaume-Uni. Les deux cofondateurs de Plaid, Zach Perret et bain William Hockey, ont déclaré que le rachat de l’entreprise par Visa va lui permettre de se déployer au niveau mondial.

À lire aussi Les API ne seraient plus l’apanage des développeurs

AUCUN COMMENTAIRE