Le projet Starlink est sûrement parmi les plus ambitieux ayant été annoncés par le patron de SpaceX, Elon Musk, connu pour ses idées visionnaires et audacieuses. En effet, Starlink se veut devenir le plus grand réseau mondial de satellites à offrir un accès à internet en haut débit, quel que soit l’endroit où l’on se trouve sur terre. Le projet entend placer sur orbite basse une constellation de 12.000 satellites de communication à l’horizon 2027. À terme, leur nombre représentera plus de six fois celui de tous les engins spatiaux actuellement présents autour de la planète. La société a déjà procédé au lancement d’un test orbital en lançant 60 engins. Elle est en concurrence avec d’autres firmes pour la mise en place d’un tel réseau : One Web et Amazon avec son projet Kuiper.

Mais le principal enjeu du projet Starlink est surtout économique. Elon Musk a déclaré qu’il rapporterait entre 30 et 50 milliards de dollars à SpaceX. D’ailleurs, après le lancement test, la valeur boursière de la société était de 33,3 milliards de dollars, à peu près la même que celle de Tesla. Un rapport publié par Morgan Stanley Research estime que si SpaceX réussit cette opération, sa valeur de base s’élèverait à 52 milliards de dollars. Il s’agit là d’une estimation moyenne. Si elle parvient à acquérir en parallèle une part du marché d’internet, sa valeur passerait alors à 120 milliards de dollars. Par contre, si le projet est en échec, la société ne vaudrait plus que 5 milliards. SpaceX a déjà demandé au gouvernement américain de l’autoriser à étendre son réseau de satellites actuel, laissant penser qu’elle va commencer à l’exploiter bien avant 2027. En effet, selon Gwynne Shotwell, président et chef d’exploitation de SpaceX, la constellation sera rentable dès 1.000 satellites fonctionnels.

La valorisation de #SpaceX va décupler jusqu’à 120 milliards de dollars si le projet de constellation de… Click to Tweet
À lire aussi La NASA collabore avec Blue Origin, SpaceX et autres entreprises aérospatiales pour développer les technologies permettant de voyager vers la Lune et vers Mars

AUCUN COMMENTAIRE