Le Wall Street Journal a publié récemment un article indiquant que Travis Kalanick, le cofondateur d’Uber, ne fera plus partie du conseil d’administration de la société d'ici la fin de l’année. L’article a fait part d’un communiqué officiel d’Uber déclarant que Travis Kalanick démissionnera de son poste actuel à partir du 31 décembre 2019. Travis Kalanick a fondé Uber en 2009 et a occupé le poste de PDG de l’entreprise de 2010 à 2017. Travis Kalanick a déclaré dans un communiqué qu’Uber a fait partie de sa vie pendant 10 ans. Maintenant que l’entreprise est ouverte au public, il a décidé de se concentrer sur ses affaires personnelles et ses activités philanthropiques. Depuis le mois de novembre dernier, Travis Kalanick a commencé à vendre plus de 2,5 milliards de dollars de ses actions Uber, ce qui représente plus de 90% de sa participation. Il a également décidé d’investir son propre fonds 10100 dans d’autres structures. Il a par exemple placé de l’argent dans une startup d’état appelée City Storage Systems dont il est l’actuel PDG. Cette entreprise travaille sur un projet appelé CloudKitchens visant à transformer des espaces de vente en cuisines louables pour permettre aux chefs cuisiniers de créer des entreprises de livraison de nourriture. Ce projet aurait été évalué à 5 milliards de dollars par le fond souverain d’Arabie Saoudite.

Dara Khosrowshalhi, l’actuel PDG d’Uber, a remercié Travis Kalanick pour son leadership tout en soulignant le fait que très peu d’entrepreneurs ont réussi à construire quelque chose d’aussi profond que lui avec Uber. Il a ensuite rajouté qu’il était extrêmement reconnaissant envers Travis Kalanick pour l’expertise qu’il a apportée en tant que membre du conseil d’administration. Travis Kalanick a été obligé de démissionner du poste de PDG d’Uber en 2017 face à la pression des investisseurs. Lui et d’autres dirigeants de l’entreprise ont été accusés d’avoir créé une culture imprudente et toxique dans l’entreprise suite à l’ouverture d’une enquête interne sur des affaires de harcèlement sexuel et de discrimination sexuelle.

À lire aussi Uber s’associe avec Joby Aviation pour concrétiser son projet de taxi aérien urbain
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE